17.9 C
Alger
jeudi 25 avril 2024

Tizi-Ouzou Le cinéma au service de la mémoire

Une série de projections cinématographiques traitant de la guerre de Libération nationale sont projetées de lundi à jeudi à la cinémathèque « Le Mondial » de Tizi-Ouzou, dans le cadre de la célébration de la Journée nationale du chahid (18 février). Il s’agit de films documentaires et de courts métrages réalisés par le Centre algérien de développement du cinéma (CADC) à l’occasion de la célébration du soixantenaire de l’indépendance nationale.
Au total, onze projections sont programmées durant ce cycle, dont quatre pour la première journée du lundi, un documentaire et trois courts métrages. Trois projections étaient prévues hier, deux pour aujourd’hui et deux autres demain.
«Ce cycle de projections participe de la transmission de l’Histoire et de la mémoire nationale aux jeunes générations, notamment à travers des productions qui dépeignent de manière poignante la réalité vécue sous la colonisation et la résistance opposée à cette situation», a souligné la directrice de la cinémathèque, Tassadit Attaf, dans une déclaration à l’APS.
Il s’agit aussi d’«une occasion de faire connaître ces productions cinématographiques qui perpétuent la mémoire et l’Histoire de notre pays», a-t-elle ajouté.
Ce programme de projections est initié par le Centre algérien de la cinématographie (CAC) en collaboration avec le Centre algérien de développement du cinéma (CADC), relève-t-on.

2e Concours «Urar Lkhalath» consacré aux chants révolutionnaires et spirituels
La deuxième édition du concours de chant populaire féminin «Urar Lkhalat», initiée par la Direction de la culture et des arts de la wilaya de Tizi-Ouzou, sera consacrée cette année aux chants révolutionnaires et spirituels, a-t-on appris, lundi, auprès des organisateurs.
La deuxième édition du Concours «Urar Lkhalath» sera exclusivement consacrée au chant spirituel et au chant révolutionnaire, célébrant les grands événements de la guerre de Libération nationale ainsi que ses héros et dénonçant les exactions du colonialisme français, a indiqué à l’APS la directrice de la culture et des arts, Nabila Goumeziane.
La cérémonie de remise des prix se tiendra cette année à l’occasion de la Journée internationale des femmes (8 mars), entre les 5 et 7 mars prochain, la date n’étant pas encore définitivement arrêtée, a-t-elle observé, rappelant que le dernier délai pour les inscriptions est fixé au 20 février.
Pour rappel, cette compétition de chant populaire féminin, ouverte à l’occasion de la célébration de la fête nationale Yennayer (12 janvier) marquant l’avènement du Nouvel An amazigh (2974), vise la promotion et la sauvegarde de ce patrimoine immatériel.
A travers ce concours, la Direction de la culture ambitionne de contribuer à ressusciter et à sauvegarder cet héritage culturel et artistique et à encourager les initiatives de création de troupes féminines de chants populaires, garantes de la préservation de ce patrimoine musical, a noté Mme Goumeziane.
Selon le règlement intérieur du concours, il est exigé des troupes intéressées de compter au minimum 10 membres qui doivent porter une tenue traditionnelle et être âgés de 14 ans au minimum.
En 2023, la troupe de chant traditionnel «Agraw Tlawin» (Groupe de femmes) du village Takoucht, relevant de la commune de Bouzguene (extrême sud-est de Tizi-Ouzou), a remporté le premier prix de la première édition de ce concours de chant populaire féminin, rappelle-t-on.
Racim C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img