26.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Tizi Ouzou: Installation de caméras de vidéosurveillance aux carrefours de la ville

Les principaux carrefours de la ville de Tizi Ouzou seront bientôt équipés de caméras de vidéosurveillance.

Par Hamid Messir

L’installation de caméras vient d’être lancée au niveau de plus d’une quarantaine de points essentiellement situés sur les principaux carrefours de la ville du chef-lieu de wilaya (centre-ville et la nouvelle ville). Le processus d’installation de ces caméras a débuté il y a plusieurs jours par la localisation des points de leur installation et les travaux pour ériger leurs supports. Des dizaines de caméras seront installées pour constituer le dispositif de vidéosurveillance. Le montant du marché, confié à une entreprise spécialisée dans le domaine basée à Sétif, s’élèverait à plus de 10 milliards de centimes, selon des sources proches de la mairie de Tizi Ouzou. La gestion de l’exécution du projet est du ressort de la direction de wilaya de l’administration locale et la commune a été sollicitée pour contribuer financièrement à sa réalisation. A rappeler que le projet d’installation des caméras de vidéosurveillance dans la capitale du Djurdjura date de plus d’une décennie. Il était vivement souhaité à une période où la criminalité urbaine avait atteint des proportions alarmantes sans que l’on concrétise l’opération pour laquelle une cagnotte avait été même annoncée à maintes reprises. A noter, enfin, que la vidéosurveillance en Algérie est régie par les dispositions du décret présidentiel n° 15-228 du 22 août 2015, fixant les règles générales relatives à l’organisation et au fonctionnement du système national de vidéosurveillance. Le même décret, dans son article 2, précise que le dispositif de vidéosurveillance a pour but «la lutte contre le terrorisme, la prévention des actes criminels, la protection des personnes et des biens, la préservation de l’ordre public, la régulation du trafic routier et la constatation des infractions aux règles de la circulation routière, la sécurisation des édifices et sites sensibles et la gestion des situations de crise et/ou de catastrophes naturelles ou autres». L’article 10 du texte de loi souligne que «le centre de wilaya de vidéosurveillance est placé sous l’autorité du wali, qui en délègue l’emploi permanent à la sureté de wilaya», alors que l’article 12 ajoute que «la vidéosurveillance des espaces publics situés en dehors des zones urbaines relève de la responsabilité du commandement de la Gendarmerie nationale».
H. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img