19.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou: L’association Irathen présente la générale de la pièce «Vuvruk»

La générale de la pièce théâtrale pour enfants intitulée «Vuvruk», de l’association culturelle Irathen, a été présentée mardi devant le public au théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou.

Par Hamid Messir

La nouvelle production théâtrale de cette dynamique association a drainé une foule nombreuse d’enfants. La fiction éducative raconte l’histoire de deux écoliers qui ont laissé leurs cours de côté pour s’adonner au jeu électronique la PlayStation à l’insu de leurs parents, pour ensuite tomber sur un maudit CD poussiéreux qui les mènera vers un monde virtuel où ils deviendront des otages du monstre Vuvruk, interprété par Lyes Djemmane, titre de la pièce théâtrale. Perdus dans ce monde virtuel, Sofiane Boudemia, dans le rôle du petit Minolt, et Yanis Boutaleb dans celui de Nadlo, ont vécu une aventure qui leur fera regretter d’avoir osé ce jeu déconseillé aux enfants. Terrorisés par Vuvruk, les deux écoliers réussissent à retrouver le chemin du retour en neutralisant le monstre avec leurs connaissances de petits écoliers. Les personnages de la fiction ont évolué dans de jolis costumes et décor réalisés par Mme Rezig Rosa, adhérente de l’association Irathen. La production a suscité l’adhésion de célébrités artistiques comme le chanteur Rezki Ouali. Le public, essentiellement des enfants, s’est régalé, d’autant que la fiction contenait des scènes comiques mais pleines d’enseignements à la portée des enfants pour saisir le sens du texte de la pièce théâtrale du brillant auteur Ali Boudarène avec une belle mise en scène de Moula Ramdane. Certains personnages de la fiction, notamment Leqraya, Firaus ou encore Bousbous, interprétés respectivement par Rima Afir, Dalia Arrad et Ali Madouni, ont été vite adoptés par les enfants, fortement présents dans la salle du théâtre Kateb-Yacine. Les comédiens ont eu droit à l’ovation du public pour leur belle prestation. Ali Boudarène n’a pas caché sa joie du succès ressenti à la fin du spectacle, nous confiant qu’«en plus de la joie procurée aux enfants, nous espérons que notre message sur la priorité de l’école sur la distraction sur la Toile (jeux électroniques, réseaux sociaux et autres) est bien passée, tant chez les enfants que leurs parents, et demeure l’objectif principal de cette pièce théâtrale». Il nous a expliqué que la crise sanitaire liée au Covid-19 a fait que «Vuvruk» a pris plus de temps que prévu, soit 18 mois. Interrogé sur l’intérêt porté pour le 4e art par leur association malgré toutes les difficultés, Ali Boudarène souligne que «l’amour qu’on éprouve pour le théâtre demeure la raison qui nous encourage à continuer à monter des pièces, surtout avec les encouragements du public comme ce fut le cas aujourd’hui». Et à ce propos, il nous a fait part de la préparation d’autres pièces théâtrales par l’association Irathen. A noter, enfin, que l’association Irathen a été accompagnée par l’équipe du théâtre régional Kateb-Yacine en mettant à leur disposition ses moyens matériels et l’assistance technique. Pour le directeur du théâtre régional Kateb-Yacine, Farid Mahiout, «accompagner et assister tous ceux qui travaillent dans la production théâtrale est notre rôle voire un devoir, comme pour le cas de l’association Irathen qui n’est pas à son premier spectacle». Il nous a même fait part de l’idée de lancer un concours de la meilleure production théâtrale pour encourager ceux qui produisent déjà et inciter d’autres à leur emboîter le pas.

H. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img