5.9 C
Alger
dimanche 27 novembre 2022

Théâtre régional de Constantine: L’œuvre et le parcours de Abou Laid Doudou revisités

Le club théâtral «El Mizhar El Masrahi» de Constantine a repris samedi ses activités par une conférence dédiée au parcours littéraire de l’écrivain, traducteur et universitaire Abou Laid Doudou, à l’occasion de la commémoration de sa disparition le 16 janvier 2004.
«Le défunt a contribué à enrichir la langue et la culture arabes par ses multiples écrits de qualité», a affirmé l’écrivain Mohamed Zetili lors de la conférence dédiée à l’écrivain, tenue au théâtre régional Mohamed-Tahar- Fergani, en présence d’intellectuels, d’artistes et de journalistes. Le conférencier a estimé qu’Abou Laid Doudou écrivait dans un style conjuguant élégamment l’ancien et le moderne tout en maîtrisant plusieurs langues tant vivantes qu’historiques (dont le latin), arrivant ainsi à lire dans leurs langues d’origine les chefs-d’œuvre de la littérature universelle, soulignant que «sa maîtrise à la perfection de la langue arabe a fait de ses traductions des œuvres de haute facture».
De son côté, Abdallah Hamadi de l’université Frères Mentouri (Constantine-1), a relevé que les écrits d’Abou Laid Doudou étaient essentiellement des traductions de et vers l’arabe, dont notamment «L’âne d’or» d’Apulée de Madaure, traduit en 2001.
Egalement poète talentueux, le défunt Abou Laid Doudou, né en 1934 dans la wilaya de Jijel, a traduit vers l’allemand certains de ses romans et des poèmes de poètes algériens contemporains.
F. H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img