16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

« Tels des esprits affables qui murmurent »: Smaïl Yabrir signe son premier recueil de nouvelles

 Dans son premier recueil de nouvelles intitulé «Tels des esprits affables qui murmurent», édité récemment par le département de la culture de Sharjah aux Emirats arabes unis, le romancier Smaïl Yabrir présente douze nouvelles abordant différents sujets de la vie, passant du comportement des individus, à l’amour, la beauté, l’histoire ou encore la vie sociale.

Dans les textes «direction de la vie» et «un fantôme qui tient compagnie au vent», l’auteur revient sur un moment historique lié au processus d’édification de l’Etat algérien et du recouvrement de sa souveraineté nationale, tandis que dans le texte «la voix du monsieur», il évoque le drame du favoritisme qui domine la vie publique.

Le romancier a consacré dans son recueil plus d’un texte à la thématique de l’amour et des relations conjugales, proposant dans «contradiction en amour» une histoire d’amour parallèle à «Hizia» le célèbre conte d’amour. Il a abordé également le pouvoir de l’amour à briser les disparités dans le texte « récitatrice de poèmes du Parado».

L’auteur tente aussi de réparer une relation d’amour dans son texte «tristesse d’un couple» qui relate les détails d’une crise conjugale née de la différence d’idées, de centres d’occupation et des comportements.

Le recueil proposé par Yabrir traite également des comportements humains, la criminalité, la violence ou encore l’ascétisme.

Dans son texte «les laids», l’auteur tente de redéfinir la beauté faisant du laid un être beau et sociable. Le texte, mis au devant du recueil, invite le lecteur à s’interroger sur les notions de beauté, de mal, de laideur et du bien.

Romancier, poète et dramaturge, Smaïl Yabrir, né en 1979, a publié ses deux premiers recueils de poésie «Premiers rituels» et «L’exercice» en 2008 avant de publier son premier roman «Yamonda».

Il est également l’auteur de «Le testament d’un sot» primé au Soudan, de «Maoula EL Hayra», prix Mohamed Dib, et d’autres recueils de poésie et textes dramaturgiques dont «Aâttacha» et «Le narrateur dans le conte», primé aux Emirats Arabes Unis.

L.B

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img