31.9 C
Alger
mardi 15 juin 2021

Tebboune en visite au siège de l’ANIE : «L’ère des quotas est révolue»

Lors d’une visite au siège de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), à l’invitation de son président, Mohamed Charfi, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, jeudi à Alger, que «le 12 juin, le citoyen sera souverain dans le choix de ses représentants à la prochaine Assemblée populaire nationale».

Par Meriem Benchaouia

«Les urnes trancheront et conforteront le choix du peuple», a poursuivi le président de la République, soulignant que «l’ère des quotas est révolue, maintenant que les lois régissant le processus électoral sont respectées, conformément à la Constitution et à la nouvelle loi organique sur les élections, et ce, pour asseoir une nouvelle ère en Algérie conformément aux engagements». A cette occasion, le Président Tebboune a donné des directives à l’effet de «veiller à la protection des voix des Algériens et opérer la rupture avec les anciennes pratiques, de nature à entamer la confiance du citoyen en ses institutions». «Cette échéance offre, pour la première fois, l’opportunité aux jeunes et aux candidats aux finances limitées, de représenter le peuple, notamment après que le processus électoral a été mis à l’abri de l’argent, sale ou pas, ce qui garantit une véritable représentation du citoyen». «Vous êtes les garants de la confiance que placera le citoyen en ses institutions à l’avenir», a affirmé le Président Tebboune à l’adresse des responsables de la salle des opérations de l’Anie, ajoutant avoir entamé, pour une première étape, «le renouvellement de l’Institution législative, qui sera suivi des élections des Assemblées communales et de wilaya, des instances très proches du citoyen». Le président de la République a été accueilli à son arrivée au siège de l’Anie par M. Charfi et le président du Conseil constitutionnel, Kamel Fenniche.

Charfi prévoit une participation importante
S’exprimant sur les ondes de la Radio nationale, le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), Mohamed Charfi, a estimé que le nombre de listes de candidatures est un prélude à une participation importante. «Si l’on se fie uniquement à l’engouement des candidats, on peut espérer que la participation citoyenne pour cette élection sera pour le moins supérieure à celles enregistrées durant les précédents scrutins», a-t-il dit. Concernant l’annonce et la proclamation des résultats, le président de l’Anie a prévenu que tenant compte de la particularité de ce scrutin et du temps requis pour la comptabilisation des voix pour chaque candidat, la publication des résultats détaillés prendra plus de temps que lors des précédentes élections. Si les taux de participation seront connus aussitôt, la proclamation des résultats se fera en deux phases. Une première déclaration portera sur le paysage politique, c’est-à-dire que «vous saurez quels sont les partis et les indépendants qui seront présents au Parlement avec le nombre de sièges décrochés par chaque formation» a-t-il expliqué. Selon lui, pour savoir quels sont les députés élus sur chaque liste, «cela nécessitera plus de temps, puisqu’on doit pointer chaque bulletin et chaque candidat pour avoir les résultats». Par ailleurs, l’invité a affirmé que son instance a veillé au respect de la loi en vigueur depuis l’étude des candidatures qui «avait permis d’écarter toute tentation de quotas et de combattre l’argent sale» jusqu’à la sélection de l’encadrement des bureaux de vote qui a permis de déjouer, entre autres, l’intrusion de «700 candidats».
M. B

Article récent

15 Juin 2021

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img