22.9 C
Alger
vendredi 19 août 2022

Tebboune a présidé une réunion du Conseil des ministres : Production agricole, « une question de dignité nationale »

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, hier, une réunion du Conseil des ministres, consacrée à l’examen d’exposés relatifs aux secteurs de l’Agriculture, de l’Environnement et des Transports outre un exposé présenté par le Médiateur de la République sur les projets d’investissement en suspens.

Par Aomar Fekrache

Ce dernier a annoncé la levée des obstacles sur 915 projets, soit une hausse de 38 projets par rapport au bilan présenté lors du dernier Conseil des ministres, et la délivrance de toutes les autorisations nécessaires. Les 915 projets permettront la création de 52 187 postes d’emplois directs dans 46 wilayas. A l’issue de cet exposé, le Président a donné un ensemble d’instructions et de directives. Concernant l’exposé du Médiateur de la République, Tebboune a ordonné de clarifier la nature des projets dans tous les secteurs, d’élaborer des rapports précis et détaillés concernant les chiffres, et de faire la distinction entre les petits et les grands projets. Concernant le secteur de l’agriculture, le président de la République a affirmé que la production agricole était  » un enjeu crucial pour la Nation et une question de dignité nationale « , et que nous avons toutes les potentialités nous permettant de relever le défi, soulignant une baisse des chiffres de la production céréalière. A ce titre, le président de la République a ordonné de multiplier la production céréalière en réorientant les efforts dans le secteur agricole, notamment dans le Sud, repenser les ressources humaines et changer les mentalités dans le secteur pour pouvoir réaliser la sécurité alimentaire. Il a aussi enjoint d’exploiter de façon optimale les superficies agricoles en vue d’augmenter le rendement et encourager les professionnels à utiliser les méthodes modernes et à recourir aux technologies de pointe utilisées dans les pays développés. Le président Tebboune a donné instruction de renforcer la production des viandes rouges en adéquation avec les aides accordées par l’Etat, encourager et valoriser les initiatives et récompenser la réussite dans le secteur agricole. Comme il a appelé à renforcer les moyens de contrôle aérien et acquérir des drones en vue d’évaluer avec précision les capacités agricoles et encourager la recherche scientifique dans ce secteur. Il a également donné instruction de lancer immédiatement la réalisation d’une nouvelle usine de production de lait à Alger, avec une capacité de production de pas moins d’un million de litres/jour. Pour le secteur de l’Environnement et concernant l’amélioration du cadre de vie dans les cités urbaines et les nouvelles villes, le président Tebboune a ordonné l’implication du citoyen dans l’intérêt accordé au secteur de l’environnement en collaboration avec la société civile en tant qu’alliée du secteur. Dans ce sens, nécessité d’intensifier les campagnes de sensibilisation et renforcer l’esprit de compétitivité dans le domaine environnemental, au niveau des écoles et entre quartiers, en vue de parvenir à une bonne qualité de vie. Il a aussi ordonné de valoriser les initiatives enregistrées dans certains villages et quartiers en vue de promouvoir la culture environnementale. Le Président de la République a, par ailleurs, donné ses instructions au Premier ministre, ministre des Finances en vue d’œuvrer à la facilitation de l’accès aux crédits de financement des projets des entreprises activant dans le traitement des déchets ménagers. Comme il a enjoint de valoriser les projets réussis dans le domaine de la protection de l’environnement à l’image de la transformation de la décharge de Oued Smar en un espace vert, étant un modèle civilisationnel réussi pour la protection de l’environnement. Le chef de l’Etat n’a pas manqué d’insister sur l’accélération du parachèvement du projet de l’Oued intégré d’El Harrach. Concernant le secteur des transports, le Président a donné son aval pour la réévaluation du projet de Tramway de Sétif. A cette occasion, il a insisté sur l’accélération de l’ouverture de l’investissement dans les secteurs des transports maritime et aérien et la facilitation des investissements privés. Il a aussi ordonné l’exploitation optimale et immédiate de tous les ports nationaux et ne pas se concentrer sur le port d’Alger qui enregistre 64,5% de l’ensemble de l’activité portuaire dans le pays en matière de fret maritime alors que le bilan des ports de Ténès, Mostaganem et Djen Djen oscille entre 0 et 11 %.

A. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img