12.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Tassadit Ait Abdallah, présidente de l’APC de Ouacifs (Tizi Ouzou) au «Jour d’Algérie» : «L’avantage d’être femme maire est le grand respect dans les relations avec le citoyen et les partenaires»

Une année après son intronisation à la tête de la commune de Ouacifs (35 km au sud-est de Tizi Ouzou), Mme Tassadit Ait Abdallah est revenue dans cet entretien qu’elle a bien voulu nous accorder en marge d’une session de formation des maires entamée dimanche au siège de la wilaya, sur ses premiers pas en qualité de première femme maire dans la wilaya, ses premières actions, les préoccupations majeures de sa population et les perspectives du développement de la localité.

Entretien réalisé par Hamid Messir

nn Le Jour d’Algérie : Comment ont été vos premiers pas dans la fonction de maire, sachant que c’est un fait inédit dans la wilaya de Tizi Ouzou ?
Tassadit Ait Abdallah : L’un des avantages du fait qu’une femme dirige une commune est la retenue et le grand respect dans les relations avec le personnel, mes concitoyens et nos partenaires. Les contraintes rencontrées étaient plutôt liées au travail et à la façon d’accomplir mes missions. Et après près d’une année de mon élection au poste de maire, je peux vous confier que je me sens acceptée et estimée chez nos populations. Il suffit juste de fixer les objectifs à atteindre tout en partageant ses idées avec son équipe et les habitants.

nn Ouacifs est l’une des communes qui accusent des retards sur plusieurs plans, notamment social et économique. Quelles ont été vos priorités et les actions entreprises durant cette année en tant que premier magistrat
Nous avons déjà actualisé et enrichi le programme tracé avant notre élection et avons agi sur plusieurs fronts, notamment la prise en charge de la jeunesse par la réalisation des infrastructures indiquées, la dotation de la commune de tous les services publics pour les rapprocher de nos concitoyens. Nous avons également axé notre travail sur le plan social par le renforcement de la solidarité envers les familles démunies, en plus de la multiplication d’actions en direction de l’enfance. Je suis sensible à tout ce qui touche à cette catégorie de la population.

nn Quelles seront vos priorités pour les prochains mois ?
La concrétisation de l’hôpital de Ouacifs demeure mon cheval de bataille et nous tenons tous pour que ce projet voit le jour le plutôt possible. Je ne baisserai jamais les bras jusqu’à son aboutissement, en plus d’autres infrastructures.

nn Quelle est la doléance des citoyens qui revient le plus souvent et que vous n’arrivez pas à satisfaire ?
La demande en logement social est aussi l’un des problèmes auquel nous peinons à trouver des solutions faute d’assiette de terrain pour implanter de nouveaux programmes. Cette préoccupation nous harcèle moralement car nous n’avons plus de foncier pour répondre favorablement à plus de 700 demandeurs. Nous n’avons pu récemment distribuer qu’une trentaine de logements sociaux. Nous sommes en train de chercher des solutions pour dégager des assiettes de terrain en sensibilisant des propriétaires terriens pour contribuer au dénouement de cette problématique et espérons y parvenir dans un avenir proche.

nn Qu’en est-il de la prise en charge des déchets ménagers au niveau de votre commune ?
Pour le moment, nous organisons des actions de volontariat dans le nettoiement des espaces publics et initions le tri sélectif, notamment la collecte du carton. Nous menons également des actions de sensibilisation en direction des habitants pour la préservation de l’environnement et attendons l’adhésion de la population à notre feuille de route.

nn Un appel, un message en direction des pouvoirs publics ou des populations de Ouacifs ?
Nous sollicitons les autorités pour accorder la priorité aux zones montagneuses, enclavées et déshéritées, pour entreprendre des actions de développement socio-économique afin de maintenir sur place les populations en général et les jeunes en particulier.
Je m’adresse également aux investisseurs pour venir implanter leurs projets aussi minimes soient-ils et nous leur promettons l’accompagnement nécessaire.
Je demande, par ailleurs, à la population de nous faire toujours confiance et nous rappelons une nouvelle fois que notre présence c’est pour la servir et attendons son adhésion et sa contribution à toutes nos actions.

nn Aux femmes qui hésitent à briguer des mandats de maire ?
(Rire). Beaucoup de femmes commencent à s’intéresser de plus en plus à la politique en général et à la gestion des affaires de leurs communes et elles sont nombreuses. Je leur demande de ne pas hésiter pour tenter de telles expériences afin de se rendre utiles à sa société.
H. M.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img