19.9 C
Alger
lundi 3 octobre 2022

Système de conventionnement Une option pour des projets pilotes dans nombre d’hôpitaux

Le ministre de la Santé, Pr Abderrahmane Benbouzid, a évoqué  «l’éventualité d’engager la mise en œuvre du système de conventionnement dans une première étape, à travers des projets pilotes dans nombre d’hôpitaux», a indiqué un communiqué du ministère de la Santé. «Dans le cadre de la poursuite des démarches du ministère de la Santé et en vue d’assurer une prise en charge de qualité, à travers la rationalisation de la gestion consistant en le système de conventionnement, le ministre de la Santé, Pr Benbouzid, a présidé, jeudi 5 mai 2022 au siège du ministère, une réunion en présence d’un expert algérien d’Europe et de membres de la commission chargée du dossier du conventionnement, en vue d’examiner l’état d’avancement de l’opération de sa relance, étant le pilier essentiel pour la réforme du système», lit-on dans le communiqué.
Cette rencontre a eu lieu, selon la même source, en vue d’évaluer les performances de l’équipe de travail qui a été désignée et l’état d’avancement de l’opération de relance de ce système qui est l’outil des réformes hospitalières, à travers la recherche de voies bonnes et claires, en vue de financer les prestations de santé, introduire des améliorations nécessaires et impérieuses à l’intérieur des hôpitaux et soumettre les règles de qualité dans la fourniture des prestations de santé.
Dans le même contexte, le ministre a indiqué que «le système de conventionnement qui est considéré comme le pilier de la réforme du système national de santé et qui a été créé dans les années 1990, a rencontré quelques difficultés dans sa mise en œuvre», rappelant, à ce propos, qu’«il permettra inévitablement de déterminer les rôles et les prérogatives des différents acteurs et intervenants dans le secteur de la Santé».
Il permettra également, ajoute le ministre, d’«améliorer l’organisation et la gestion des établissements de santé, d’évaluer méthodiquement des activités et des coûts et rationaliser les dépenses, par souci de préserver la gratuité des soins».
Mettant également en avant l’importance de la numérisation dans la création du système de conventionnement et qui est, à ses yeux, «son principal moteur», M. Benbouzid a relevé «l’éventualité d’entamer sa mise en œuvre comme première étape, à travers des projets pilotes dans nombre d’hôpitaux», ce qui permet son évaluation et sa généralisation dans les établissements hospitaliers.

Hani T.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img