26.9 C
Alger
jeudi 6 octobre 2022

Suisse: La progression du PIB ralentit à 0,3 % au deuxième trimestre

Le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse a vu sa progression ralentir à
0,3 % au deuxième trimestre, contre 0,5 % au trimestre précédent, en raison notamment du recul des exportations du secteur de la chimie et de la pharmacie.
Si l’hôtellerie et la restauration ont connu une nette expansion avec la levée des restrictions sanitaires, l’industrie manufacturière a enregistré un léger fléchissement de 0,5 % après sept trimestres ininterrompus de croissance face au recul de la pharmacie, un pilier de l’économie helvétique, indique le secrétariat d’Etat à l’Economie (Seco) dans un communiqué. Les autres branches industrielles ont en revanche enregistré une légère progression, précise-t-il. Les exportations de marchandises (hors objets de valeurs tels que l’or, pierres précieuses, objets d’art et antiquités) ont cependant chuté de 11,5 %, en raison notamment d’un important recul du commerce de transit.
Cette progression du PIB au deuxième trimestre, bien qu’à un rythme ralenti par rapport au premier trimestre, s’inscrit dans le bas de la fourchette de prévisions. L’expansion de l’économie suisse durant le deuxième trimestre a été portée par le fort rebond de l’hôtellerie et de la restauration, un des secteurs les plus touchés par la pandémie de Covid-19, rappelle le ministère de l’Economie, qui note une forte augmentation des nuitées générées par les touristes européens et américains. Le rebond du secteur s’est chiffré à 12,4 % au deuxième trimestre grâce à la reprise du tourisme international. Mais il se situe encore à 10 % en dessous de son niveau d’avant-pandémie, quantifie le ministère de l’Economie. La consommation des ménages a également apporté un filet de sécurité à la croissance de l’économie suisse, grimpant de 1,4 % durant le trimestre avec la reprise des dépenses de loisirs.

R. E.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img