26.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Sud du pays: Affluence continue des électeurs nomades sur les bureaux itinérants

L’opération du scrutin des élections locales du 27 novembre en cours se déroule dans de bonnes conditions dans jeudi dans les zones éloignées de la wilaya de Naama où les bureaux itinérants enregistrent une affluence continue des électeurs nomades pour exprimer leur voix et choisir leurs futurs représentants dans les assemblées populaires communales et l’assemblée populaire de wilaya.
Depuis l’ouverture des 9 bureaux de vote itinérants dans les communes de Sfissifa, El Bayodh, Asla et Kasdir, un nombre important d’électeurs ont accomplit leur  devoir électoral. La délégation de wilaya de L’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a mobilisé tous les moyens humains et matériels nécessaires d’encadrement en présence des observateurs des représentants des listes de candidats, en plus du protocole sanitaire de prévention contre la pandémie de Covid-19 pour assurer le bon déroulement de l’opération de vote qui se poursuit jusqu’à samedi prochain, selon le délégué de wilaya de l’ANIE, Bendjedid Fethi.
Le bureau itinérant 3 pour accueillir 1.224 votants inscrits des zones reculées de la commune de Kasdir où le vote a été avancé de 48 heures, enregistre une affluence grandissante des électeurs nomades venus exprimer leurs voix au scrutin, en dépit des accès difficiles pour atteindre ce bureau et l’éloignement  pour certains endroits où se concentrent des éleveurs nomades dont ceux de Bouterkine, Messemkhaskha et Btimat, nonobstant le climat rude caractérisée par la baisse sensible de la température accompagnée parfois de vent glacial, a souligné le délégué communal de l’ANIE, Negadi Mohamed.

Un éleveur de bétail de la région de Lejdar, Hakoum Cheikh, qui a voté dans ce bureau, exprime son souhait que l’opération de renouvellement des assemblées populaires communales et de l’assemblée populaire de wilaya contribue à élire des membres qui ont le sens de la responsabilité et capables de réaliser les aspirations des habitants de cette région frontalière pastorale, dont celles de fonçage de puits et de développement de l’activité de déplacement des vétérinaires pour assurer une bonne couverture sanitaire de leur bétail.
Pour sa part, Kaddour Ben El Hadef a exprimé son espoir que les engagements des candidats lors de la campagne électorale, surtout concernant la prise en charge de l’accompagnement des agriculteurs pour bénéficier de l’électricité agricole notamment dans les périmètres créés au niveau de la zone du bassin de Chott El Gharbi qui disposent de ressources hydriques importantes, de réduire les difficultés d’accès par la réalisation  des pistes et de désenclaver certaines zones de nomades et autres préoccupations liées à la hausse du prix du fourrage et au phénomène de sécheresse qui sévit ces dernières années dans la région.

De manière générale, les habitants de ces zones espèrent vivement que la commune puisse bénéficier d’autres projets de développement dont ceux de désenclavement et étendre les sources d’électricité grâce à l’énergie solaire pour stabiliser la population, en plus d’encourager  l’artisanat, d’aménager des classes scolaires et de réaliser des infrastructures sportives de proximité.

Nassim S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img