7 C
Alger
vendredi 4 décembre 2020

Subissant des pertes colossales depuis le début de la pandémie: Plus de 50 000 commerçants ont fermé boutique

«Plus de 50 000 commerçants et artisans ont arrêté leurs activités depuis le début de la pandémie, en raison des pertes financières qu’ils ont subies du fait de la fermeture de leurs commerces et de la grande réticence des citoyens à acquérir certains produits», a révélé, hier, le président de l’Association nationale des commerçants et artisans, estimant que la récente décision de fermeture était «difficile» mais «nécessaire».

Par Thinhinene Khouchi

Commentant la récente décision concernant la fermeture de certaines activités commerciales et la limitation des heures pour d’autres, le président de l’Association nationale des commerçants et artisans (Anca), Hadj Tahar Boulenouar, a estimé, lors de son passage à la Radio nationale hier, que «la décision de fermer les activités commerciales était difficile et préjudiciable, mais en contrepartie elle était nécessaire en raison de la situation sanitaire difficile que traverse le pays». L’intervenant a déclaré qu’«en raison du nombre élevé de contamination et de décès dus au coronavirus enregistré ces derniers semaines, il était plus que nécessaire d’aller vers la fermeture des activités commerciales, et ce, afin de limiter la propagation de l’épidémie». «La limitation des heures de travail de certaines activités commerciales et artisanales visent à réduire les rassemblements dans les magasins et les espaces commerciaux», a-t-il ajouté, avant de confirmer également que «cette décision allie la préservation de la vie et la garantie d’un niveau minimum de vie économique». Le président de l’Association nationale des commerçants et artisans a expliqué que «même si c’est une décision difficile, les commerçants et artisans sont tenus de la respecter car la période à venir sera difficile et la responsabilité sera grande et double, car ils doivent adhérer aux conditions préventives et obliger les clients à les respecter également pour vaincre cette épidémie». En revanche, l’invité de la Chaîne 1 a appelé les différents walis du pays à adapter ces mesures aux conditions qui prévalent dans la réalité, déclarant que «tout le monde ne devrait pas être puni à cause d’un petit groupe de commerçants qui ne respectent pas les conditions préventives». Par conséquent, «je demande aux walis à ce que les sanctions soient individuelles et non collectives, notamment concernant les commerçants au niveau des centres commerciaux, en ne fermant que le magasin de celui qui n’a pas respecté les mesures de prévention et non pas tout le centre commercial», a-t-il indiqué. A ce propos, selon Boulenouar, «pas moins de 10 000 magasins ont été fermés pour non-respect des mesures de prévention». Dans le même sillage, Hadj Boulanouar a affirmé que les contrevenants ont sollicité l’Anca pour intervenir auprès des autorités, mais celle-ci les a sérieusement mis en garde sur leurs obligations à faire respecter la distanciation sociale, sous peine de voir leurs commerces fermés par les autorités publiques. Par ailleurs, l’intervenant a appelé le gouvernement à maintenir l’octroi de subventions aux personnes touchées par les mesures de lutte contre la propagation du Covid-19. Enfin, questionné sur les récentes augmentations des prix de certains produits comme la semoule, la farine, les pâtes et leurs dérivés, Boulenouar a assuré que «les récentes augmentations ne sont pas justifiées», d’autant que «le stock dont nous disposons est suffisant jusqu’au premier triennat de 2021», appelant les citoyens à ne pas tomber dans le piège de stockage de ces produits.
T. K.

Article récent

Foot/ Italie- transfert: Slimani dans le viseur de la Salernitana (Série B)

L'attaquant international algérien de Leicester City (Premier league anglaise) Islam Slimani, en manque de temps de jeu, est convoité par le pensionnaire de...
--Pub--

Articles de la catégorie

Messaoud Belambri, président du Syndicat des pharmaciens sonne l’alerte: «Médicaments : nous n’avons jamais atteint ce degré de pénurie»

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, pénuries et tensions dans l'approvisionnement de médicaments se font ressentir de plus en plus. Plus de...

Lutte contre le VIH-sida : des «avancées appréciables» en Algérie: Le coronavirus ne doit pas faire oublier les autres maladies

Dans la situation actuelle de crise sanitaire, la lutte contre la pandémie de Covid-19 mobilise l'essentiel des forces hospitalières ainsi que les professionnels de...

Malgré le ras-le-bol des voyageurs et la colère des transporteurs: Toujours pas de transport inter-wilayas…

A l'arrêt depuis mars dernier en raison du coronavirus, les transporteurs inter-wilayas sont à bout de patience et de ressources et demandent la reprise...

La Coordination des enseignants accuse la tutelle de «fuir ses responsabilités»: Grève au primaire annoncée pour aujourd’hui

Après la grève de l'Union des travailleurs de l'éducation et de la formation (Unpef) qui a eu lieu mercredi dernier, la Coordination nationale des...
- Advertisement -