16.9 C
Alger
mercredi 22 mai 2024

Statut de l’artiste: Des professionnels saluent la reconnaissance du travail de l’artiste

Des professionnels des arts ont salué, lundi à Alger, les dispositions du statut de l’artiste promulgué récemment, qui garantissent une protection sociale et juridique, en plus de la reconnaissance de leur travail.
S’exprimant lors d’une journée d’information sur le statut de l’artiste, des artistes issus de différents domaines, ont fait part de leur «satisfaction» sur la plupart des dispositions de ce texte règlementaire qui consacre, selon eux, «le droit à la création,à l’accompagnement et à la protection sociale». Ils ont considéré ce texte comme «une première étape pour la valorisation de la création et du créateur artistiques». Saluant notamment les dispositions relatives à la protection sociale des artistes, le comédien Abdelhamid Rabia a appelé à mettre en œuvre les dispositions de ce statut à travers des textes d’application. Il a proposé, à ce titre, la création d’un Fonds spécial de retraite pour les artistes. Pour le dramaturge Omar Fetmouche, le statut se veut être une «assise juridique» pour le travail artistique en général, notamment les coopératives artistiques qui, dit-il, sont désormais considérées comme des établissements artistiques.
Dans son allocution prononcée à cette occasion, la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, a souligné que le statut de l’artiste «vient renforcer la création et les activités culturelles tout en valorisant le travail de tous les acteurs du domaine artistique».
Saluant l’intérêt qu’accorde le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour l’art et l’artiste, la ministre a mis en exergue l’attention du chef de l’Etat envers les artistes, reflétée par son engagement pour le renforcement de la culture et la valorisation de la création.
A travers le statut de l’artiste, a-t-elle appuyé, le président de la République a acté «son engagement de valoriser l’artiste et tous les acteurs du domaine des arts et de promouvoir son rôle et sa situation juridique».
Dans son exposé sur le statut de l’artiste, la présidente du Conseil national des arts et des lettres (Cnal), Djazia Fergani, a indiqué que le texte a pour objectif de «définir les droits et devoirs» de l’artiste et «améliorer sa condition professionnelle, sociale et économique», ajoutant qu’il prévoit également des mesures relatives à la formation et l’amélioration des conditions de travail des artistes.
Pour sa part, Missoum Laroussi, président de la commission d’élaboration du statut de l’artiste, a évoqué les principaux acquis contenus dans le texte, notamment la création de coopératives artistiques, la carte d’artiste et la nomenclature des métiers dans le domaine artistique.
Il a fait savoir, à juste titre, que la nomenclature des métiers de l’art, «devant être promulguée prochainement, comprend 184 activités couvrant sept domaines artistiques».
Publié dans le Journal officiel N° 70, le décret présidentiel 23-376 du 22 octobre 2023, portant statut de l’artiste, vise à «fixer les droits et les obligations de l’artiste».
Racim C.

Article récent

le jour

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img