11.9 C
Alger
lundi 6 février 2023

Spectacle «Wahch el habayeb» à l’Opéra d’Alger: Hamidou enchante ses fans

Le célèbre chanteur Hamidou est absent depuis des années des studios d’enregistrement. Cependant, il est présent dans les salles de spectacles pour animer des soirées à la hauteur des attentes de ses fans qui étaient nombreux, samedi soir à l’Opéra d’Alger, pour assister à une belle soirée intitulée «Wahch el habayeb».

Par Abla Selles
Le nombreux public de l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh, accueillant chaleureusement son idole, a pu apprécier, près de deux heures, un florilège de chansons dans les genres hawzi, chaâbi, kabyle, moderne, pop et rock, brillamment rendu par l’artiste à la voix étoffée, au timbre particulier à la tessiture large. Soutenu par un orchestre d’une dizaine de musiciens dirigés d’une main de maître par le maestro Redouane Boutriche au piano, la star a donné du plaisir à un public de différents âges, qui a cédé au déhanchement dès les premiers moments du concert.
L’artiste, plus connu comme chanteur du genre hawzi, a servi tous les goûts, étalant une trentaine de pièces, entre reprises de chants du terroir et chansons étrangères, «choisies au feeling du moment», a-t-il expliqué.
Parmi les chansons au programme, «Yal’ werchane», «Inch’Allah nawsal B’khir», «Allô, allô» du regretté maître du chaâbi El Hadj El Hachemi Guerouabi, «Ma naâraf’ch wana S’gheyer», «Assa tamaghra», «Mata nestarihou», et «Wahd El ghoziyel». D’autres pièces, entonnées dans le mode «Sika», ont enflammé la salle, avec notamment un Istikhbar (en espagnol), «El Kahwa wel’latay», «Hawwas tefham», «Alger, Alger» de Lili Boniche et «Es’laâvits a ya vehri» du regretté Matoub Lounès. Du hawzi à la variété algérienne, en passant par le chaâbi et quelques chants occidentaux, à l’instar de «Stand by me» (1962) de Benjamin Earl Nelson, dit Ben E. King, l’infatigable Hamidou, tout en sueur dans son costume de scène dont il s’était déjà débarrassé de la veste, a ensuite rappelé ses débuts au public en interprétant «Serwal El’Loubia». Dans des atmosphères de grands soirs, le public, occupant toutes les allées réservées aux déplacements, s’est joyeusement livré à des tours de danse dans différentes cadences, savourant tous les moments du spectacle dans la délectation. Artiste polyvalent et multi-instrumentiste, Hamidou, Ahmed Takjout de son vrai nom, a fait ses débuts au sein de l’association «El Fekhardjia» de musique andalouse, avant de rejoindre celle d’«El fen wel adeb». Plusieurs expériences dans d’autres registres de la chanson ont marqué le riche parcours de l’artiste, à l’instar de «Djewla fel’lil» (rap), à ses débuts, puis avec «Yakalélo», tube international des années 1990, chanté avec la groupe «Nomads».
Depuis les années 1980 où il venait d’entamer sa carrière solo, Hamidou compte à son actif une vingtaine d’albums, dont «Algérias» sorti en 2013, et plusieurs tournées nationales et internationales où il a eu à représenter l’Algérie dans plusieurs manifestations. A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img