8.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Souk ahras: 146 certificats d’inscription de projets d’investissement en novembre

Le directeur général de l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI), Omar Rekkache, a affirmé, samedi à Souk Ahras, que l’Agence a remis en novembre passé 146 certificats d’inscription de nouveaux projets d’investissement, dont deux en partenariat avec des opérateurs étrangers.
Intervenant au cours d’une journée d’étude sur «les atouts et opportunités d’investissement dans la wilaya dans le cadre du nouveau code d’investissement» tenue à la salle Miloud-Tahri, M. Rekkache a ajouté que ces projets sont appelés à générer 3 865 emplois, soulignant que cette rencontre constitue la première sortie de terrain de l’AAPI depuis son installation en octobre dernier. Il a indiqué que des dizaines de projets recevront, eux aussi, leurs certificats d’inscription dans les prochains jours, notant que l’AAPI enregistre au niveau de ses guichets uniques décentralisés et du guichet unique des grands projets et investissements étrangers un engouement des investisseurs y compris étrangers qui s’informent sur les mesures et les opportunités offertes.
M. Rekkache a également affirmé que l’AAPI œuvre actuellement à assainir le portefeuille des investissements hérité de l’ex-ANDI (Agence nationale de développement de l’investissement) y compris ceux relevant des compétences du Conseil national de l’investissement.
En dépit des avantages fiscaux et parafiscaux qui leur ont été accordés, les promoteurs de beaucoup ces projets inscrits depuis plusieurs années continuent, a-t-il ajouté, de demander la prorogation des délais de réalisation, dont certains pour la neuvième et dixième fois, considérant que cela est «inconcevable».
Le nouveau code de l’investissement a mis fin aux prorogations infinies des délais de réalisation des projets, a affirmé le même responsable, soulignant que cette mesure a tenu compte des raisons qui motivaient les retards, notamment celles d’ordre bureaucratique, à l’instar de la délivrance du permis de construire dont, a-t-il ajouté, la date d’obtention marque désormais le début des délais de réalisation.
Il a réitéré l’engagement de l’AAPI à mettre en place toutes les conditions favorables à l’appui des investisseurs, dont l’accès aux données sur les opportunités d’investissement en coordination avec les départements ministériels et les walis pour les aider pendant les diverses étapes des projets et surmonter les entraves susceptibles d’être rencontrées.
Il a également affirmé que l’AAPI s’attellera à concrétiser l’engagement de l’Etat à changer de mode de gestion de l’économie et offrir un climat propice et sûr aux investisseurs.
Le wali de Souk Ahras, Lounès Bouzegz, a mis l’accent dans son intervention à l’ouverture de la rencontre placée sous le thème «Souk Ahras, une destination frontalière attractive des investissements», sur les grands atouts de la wilaya, assurant que de grands efforts ont été consentis dernièrement pour améliorer le climat d’investissement au travers de la réalisation et de l’aménagement des zones industrielles et des activités de M’daourouche, Bir Bouhouch, Sidi Fredj et Oued Kebrit qui totalisent 507 hectares.
Le même responsable a ajouté que Souk Ahras compte également des zones d’extension touristique de 470 hectares à travers les communes de M’daourouche, Khemissa et Ouled Driss, en plus de 350 000 hectares de terres agricoles ouvertes à l’investissement agricole.
La rencontre a donné lieu à plusieurs communications sur les potentialités agricoles de la wilaya, son foncier industriel, le nouveau code de l’investissement et l’importance de l’entrepreneuriat.
Des investisseurs venus de plusieurs wilayas du pays ont salué la tenue de cette rencontre qui leur a permis de découvrir les atouts et les potentialités que recèle la wilaya de Souk Ahras.
Yanis H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img