16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Sommet arabe d’Alger: Le Président Tebboune adresse une invitation au Roi du Maroc

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Abderrachid Tabi, a remis, hier à Rabat, une lettre d’invitation adressée par le président de la République au Roi du Maroc Mohammed VI pour participer aux travaux du 31e Sommet arabe, prévu les 1er et 2 novembre prochain à Alger.

Par Massi Salami
La lettre d’invitation a été réceptionnée, au nom du Roi, par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Abderrachid Tabi a remis la lettre d’invitation en sa qualité d’envoyé spécial du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Pour rappel, l’Algérie avait annoncé, en août dernier, par la voix de son ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc sur fond d’actes hostiles de longue date perpétrés par Rabat contre l’Algérie.
Le prochain Sommet arabe d’Alger recèle tous les atouts pour être une grande réussite. Lundi, c’est le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, qui a confirmé sa présence au Sommet, saluant la contribution «exceptionnelle» de l’Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale. Auparavant, des souverains et chefs d’Etat arabes ont accueilli favorablement l’invitation du président de la République à prendre part à ce 31e Sommet. «Les envoyés spéciaux du président de la République ont sillonné, des jours durant, les capitales des pays arabes où plusieurs dirigeants leur ont confirmé leur participation au Sommet et leur volonté de concourir à sa réussite pour sortir avec des résultats à la hauteur des aspirations des peuples arabes». D’une grande symbolique et reflétant les engagements de l’Algérie, la première invitation à prendre part au Sommet d’Alger a été adressée au président de l’Etat de Palestine, Mahmoud Abbas. Cela renseigne sur la place centrale qu’occupera la cause Palestinienne dans l’ordre du jour de ce Sommet. En fait, le ministre des Affaires des AE, Ramtane Lamamra, a remis au président palestinien, au Caire, la lettre d’invitation du président de la République pour participer au Sommet. Mahmoud Abbas avait exprimé, lors de cette audience, «ses remerciements» au Président Tebboune pour son «soutien permanent à la cause palestinienne», réaffirmant, par la même occasion, «sa détermination à participer au Sommet et à concourir à la réussite de ses travaux à travers la réalisation de conclusions qualitatives». Pour rappel, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a réuni, le 5 juillet dernier, à Alger, le président de l’Etat de Palestine, Mahmoud Abbas et le chef du bureau politique du Hamas, Ismaïl Haniyeh, une rencontre historique qui intervient après un froid de plusieurs années. Outre la question palestinienne, de nombreux enjeux et défis attendent ce sommet, qui intervient dans une conjoncture difficile, autant au plan régional qu’international. S’exprimant lors de sa rencontre périodique avec la presse nationale, le Président Tebboune a précisé que le prochain Sommet arabe «sera un succès dans la mesure où l’Algérie n’a aucune autre intention derrière l’organisation de ce sommet que d’œuvrer pour l’unification des rangs arabes».
M. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img