11.9 C
Alger
vendredi 2 décembre 2022

Sommet arabe d’Alger: L’approche algérienne pour la réunification des rangs arabes saluée

Au deuxième jour du 31e Sommet arabe d’Alger, ayant pour objectif d’imprimer un nouveau départ à l’action arabe commune, se sont ouverts, hier matin, sous la présidence du chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, les travaux de la séance plénière consacrée aux interventions des présidents et dirigeants des Etats participant au sommet.Les dirigeants des pays arabes  se sont succédé pour exposer leurs positions sur les différentes questions préoccupant les peuples arabes. Les hôtes de l’Algérie ont salué les efforts continus de l’Algérie dans sa démarche visant à l’unification des rangs et la coopération entre les pays arabes.
Le président égyptien, premier intervenant, Abdelfatah Al Sissi, a souligné que pour faire face aux défis communs et crises nouvelles à l’instar de la crise énergétique, entre autres, il est plus que nécessaire d’unir les rangs arabes et de réaliser une coopération effective en consolidant les capacités arabes qu’elles soient politiques, économiques ou sécuritaires, et en transformant les différences en complémentarités encore possibles. Le président égyptien a également renouvelé l’engagement pour l’édification d’un Etat palestinien indépendant. Le président de l’Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, n’a pas manqué de remercier l’Algérie pour la constance de ses positions vis-à-vis de la question palestinienne et son soutien continu. Il est revenu ensuite sur la situation difficile en Palestine et les pratiques de l’entité sioniste, affirmant que le peuple palestinien «continue, depuis 74 ans, à souffrir dans un silence complice de la communauté internationale». Mahmoud Abbas a souligné que les forces d’occupation israéliennes continuent dans leurs violations du droit international et à faire fi des accords. Il a fait remarquer que toutes les résolutions du Conseil de sécurité restent lettres mortes dès qu’il s’agit de la protection du peuple palestinien. Mahmoud Abbas a appelé à la constitution d’une commission ministérielle arabe pour la protection effective du peuple palestinien. Le président tunisien, Kaïs Saïed, a salué, pour sa part, l’approche algérienne pour la réunification des rangs arabes, qu’il a qualifiée de pertinente et d’historique. «Ce n’est pas la première fois que l’Algérie prend l’initiative d’unir les rangs arabes», a-t-il dit. A cette occasion, le président tunisien a appelé à traiter les véritables causes à l’origine de la division dans le monde arabe, soulignant que l’approche du Président Tebboune pour la réunification des rangs arabes peut être un tournant décisif dans l’histoire du monde arabe.
La porte-parole du Conseil présidentiel libyen, Najwa Wahiba, a souligné que vu les expériences algériennes réussies en matière de médiation aux niveaux continental et international, la confiance et la crédibilité dont jouit l’Algérie auprès de la Libye, le peuple libyen compte sur la clairvoyance et le discernement de la diplomatie algérienne pour sortir avec une position arabe unifiée pour le règlement de la crise.
L’Emir de l’Etat du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, a félicité, hier, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour la réussite du Sommet arabe qu’abrite l’Algérie, formant le vœu de voir ses conclusions promouvoir l’action arabe commune à des perspectives prometteuses répondant aux aspirations des peuples arabes. «Je félicite mon frère, le Président Abdelmadjid Tebboune pour la réussite du 31e Sommet arabe. Tout en remerciant nos frères en Algérie pour la bonne organisation et l’hospitalité, je souhaite que les conclusions du sommet puissent promouvoir l’action arabe commune à des perspectives prometteuses à même de répondre aux aspirations de nos peuples arabes au développement et à la prospérité, et renforcer la sécurité et la paix dans la région», a écrit l’Emir de l’Etat du Qatar sur son compte officiel Twitter. Le vice-président de l’Etat des Emirats arabes unis, Cheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, qui participe à la 31e session du Sommet arabe à Alger, a réaffirmé les positions fermes de son pays en faveur des questions arabes, soulignant que le renforcement de l’action arabe commune demeure «le principal objectif de sa politique extérieure». «J’ai participé, aujourd’hui, aux réunions du Sommet arabe en Algérie, pays d’un million et demi de martyrs», a écrit le vice-président de l’Etat des Emirats arabes unis sur son compte officiel Twitter.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img