14.9 C
Alger
samedi 3 décembre 2022

Soixantenaire du recouvrement de l’indépendance: Le film «Saliha» projeté à Alger

Le film «Saliha», un long métrage du réalisateur Mohamed Sahraoui, qui retrace le parcours de lutte militant de la chahida Zoubida Ould Kablia, connue sous son nom de guerre «Saliha» et tombée en martyr à Mascara en 1958, a été projeté jeudi à Alger.
La cérémonie de projection s’est déroulée en présence du ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, Laïd Rebiga, du Conseiller du président de la République chargé des affaires spéciales, Mohamed Chafik Mesbah, et de l’ancien ministre et président de l’Association des anciens du ministère de l’Armement et des Liaisons générales (MALG), Dahou Ould Kablia, en sus de plusieurs anciens ministres et des moudjahidine.
Le long métrage «Saliha», d’une durée d’une heure et demie, retrace des faits historiques sur le parcours militant de la Chahida Saliha Ould Kablia. Cette jeune médecin a quitté les bancs de la faculté de médecine pour rejoindre les rangs des moudjahidine dans la ville de Mascara et mettre ses compétences médicales au service de la Révolution.
Mohamed Sahraoui qui a également réalisé le film «Sarkadji» rapporte des faits réels ayant marqué la mission de Saliha au chevet des blessés parmi les moudjahidine et les habitants des régions rurales.
Dans cette œuvre, M. Sahraoui a tenu à faire ressortir le côté humain tout au long du film, notamment dans certaines situations qui dénotent la forte personnalité de Saliha, qui était autant déterminée et féroce pour combattre l’ennemi que bienveillante avec tout un chacun.
La caméra du réalisateur a parcouru les montagnes et campagnes de la région, soulignant la beauté et la grandeur des reliefs témoins des batailles et qui furent un bouclier pour les révolutionnaires.
Ont pris part au tournage de ce film la jeune actrice Souha Oualha qui a habilement incarné le rôle de Saliha, Mabrouk Farroudji, Gueraidi Nadir, Halim Zraibiaa et bien d’autres, aux côtés de Mohamed Frimahdi qui a joué le rôle du père de l’héroïne et la talentueuse actrice Fadila Hachmaoui interprétant le rôle de la mère. S’exprimant à cette occasion, le ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, Laïd Rebiga, a affirmé que cette œuvre historique «traite de faits historiques relatant le parcours d’une héroïne parmi les femmes libres de l’Algérie», ajoutant que sa projection «procède du devoir de la nation de rendre hommage à nos martyrs». «De telles œuvres et réalisations audiovisuelles contribuent nécessairement à la préservation de la mémoire des Chouhada, et il est de notre devoir de rester fidèles à leur serment et de faire connaître aux générations montantes, les grands sacrifices qu’ils ont faits pour que l’Algérie jouisse de l’indépendance et de la liberté…».
F. H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img