30 C
Alger
mercredi 23 septembre 2020

SNTF à l’arrêt: La reprise du trafic ferroviaire entre les mains des pouvoirs publics

«La date exacte de la reprise du trafic ferroviaire n’a pas encore été fixée», a indiqué, hier, la SNTF dans un communiqué publié sur sa page officielle, expliquant que «le trafic restera suspendu à la décision des pouvoirs publics qui doivent l’annoncer en temps opportun».
Pas de train pour le moment. En effet, au grand dam des citoyens qui utilisent ce seul moyen de transport, «la reprise du trafic ferroviaire restera suspendue à la décision des pouvoirs publics qui doivent l’annoncer en temps opportun», a expliqué, hier, la Société nationale des transports ferroviaires (Sntf) dans un communiqué publié sur sa page Facebook. Néanmoins, la SNTF a rappelé que durant la période de confinement décidée par les pouvoirs publics, la société «a continué d’assurer le transport régulier des marchandises, du carburant, des céréales, du minerai de fer, du phosphate et des produits divers». Il est a noter que depuis la suspension de ses activités en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) et jusqu’à la fin avril dernier, «les pertes enregistrées par la société s’élevait à près d’un Md DA, soit 50 % de son chiffre d’affaires par rapport à la même période de l’année dernière», avait indiqué l’ex-directeur général de la Société nationale des transports ferroviaires (Sntf), Yacine Bendjaballah, qui a été remplacé le 9 septembre 2020 par Karim Ayache. En effet, «le calcul de l’impact réel de la pandémie de Covid-19 sur le mouvement des voyageurs et les recettes de la Sntf sera établi à la fin du mois de novembre prochain, lors de l’évaluation annuelle de l’activité ferroviaire», avait fait savoir Bendjaballah. La Sntf avait procédé a l’évaluation des pertes subies durant la période de confinement afin de la soumettre au gouvernement pour sa prise en charge. Selon la même source, «cette évaluation avait été effectuée à la demande du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, pour s’enquérir de la situation des sociétés nationales durant la période de pandémie et examiner les possibilités de leur soutien». Le chiffre d’affaires annuel de la Sntf est estimé à plus de 4 Mds Da provenant du transport de marchandises et de plus de 34,5 millions de voyageurs annuellement à raison de 240 trains/jour en moyenne, a précisé le même responsable. La valeur des pertes continue d’augmenter quotidiennement, si l’on ajoute les pertes induites par les vols commis contre les structures et les équipements de la société durant la période de confinement, a-t-il souligné. Il a rappelé, dans ce sens, les mesures prises au titre de la prévention contre le Covid-19, à leur tête l’arrêt des transports des voyageurs, tous modes confondus, ayant conduit «à la suspension du transport ferroviaire des voyageurs à 100 %, contre le maintien de l’activité de transport de marchandises et de produits stratégiques, à l’instar des céréales, du fer et autres, à 100 % également». Outre le transport de marchandises, la Sntf maintient son service «trains blancs» qui circulent sur les chemins de fer pour préserver leur efficacité et réaliser les missions de contrôle et de maintenance. La Sntf exploite actuellement la période de confinement pour la maintenance des trains et l’aménagement des wagons et des gares afin d’être prête à la reprise du service, directement après le déconfinement, a ajouté Bendjaballah. La Sntf emploie 13 000 travailleurs repartis sur les services de l’administration et de la maintenance, outre ceux chargés de la conduite et de la gestion des trains et de la sécurité et qui perçoivent leur salaire durant toute la période de leur absence dans le cadre du congé exceptionnel payé. A l’instar des autres sociétés et au vu de la situation sanitaire actuelle, la Sntf a dû accorder un congé exceptionnel à 50 % de ses employés, notamment ceux de l’administration, avec maintien des travailleurs dans les postes vitaux. Enfin, «à la fin de la pandémie, il sera procédé à l’évaluation de la situation ainsi qu’à la prise de mesures… Nous devons nous adapter à la situation. Les pertes sont considérables mais celle du voyageur est plus importante, car incapable de se déplacer en cette conjoncture difficile», avait conclu l’ex-directeur de la Sntf.

Thinhinene Khouchi

Article récent

Entretien accordé par Ammar Belhimer à France24: La nouvelle Constitution répondra «aux revendications du Hirak»

Le nouveau texte fondamental du pays, objet d’un référendum le 1er novembre, les réformes du secteur de la Communication, le procès de...
--Pub--

Articles de la catégorie

Sporting Portugal: Une académie de football au nom de Cristiano Ronaldo

Le club du Sporting Portugal a annoncé lundi sa décision de baptiser son académie de football au nom de Cristiano Ronaldo, joueur...

Sûreté de wilaya d’Alger: Arrestation d’un individu usurpant l’identité de hauts cadres à la Présidence de la République

Les services de la Sûreté de la wilaya d’Alger ont arrêté lundi un individu dangereux, originaire de la wilaya de Boumerdès et...

Assainissement du fichier national du logement: La sous-location AADL, un business lucratif

L'instruction donnée avant-hier par le président de la République, lors du Conseil des ministres, sur une révision du fichier national du logement...

Selon la Fed: L’économie américaine devrait s’en sortir un peu mieux que prévu en 2020

La récession de l’économie américaine en 2020 devrait être moins brutale que prévu, mais le rebond sera moins fort au cours des...
- Advertisement -