8.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Situation et gestion des hôpitaux à travers le territoire national: Pr Rachid Belhadj : «Il faut enfin se dire toute la vérité…»

Enumérant les nombreuses insuffisances et les difficultés dans lesquelles végète le secteur de la Santé, le directeur des activités médicales et paramédicales au CHU Mustapha-Pacha a espéré, hier, que «ceux qui seront chargés de mener l’opération de contrôle de la situation et la gestion des hôpitaux à travers le territoire national, ordonnée par le président de la République, vont faire un état des lieux réel, exhaustif et se dire enfin toute la vérité».

Par Thinhinane Khouchi
S’exprimant, hier, sur les ondes de la Radio nationale, suite aux instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a enjoint au ministre de la Santé de préparer, pour la prochaine réunion du Conseil des ministres, un état des lieux sur la situation et la gestion des hôpitaux à travers le territoire national, le Pr Rachid Belhadj, directeur des activités médicales et paramédicales au CHU Mustapha-Pacha, espère que ceux qui seront chargés de mener cette opération «vont faire un état des lieux réel, exhaustif et se dire toute la vérité». En effet, Pr Belhadj a estimé que «le secteur de la Santé est le parent pauvre de la politique sociale de l’Etat algérien». Admettant que «le tableau n’est pas aussi catastrophique», il a affirmé, toutefois, que «beaucoup reste à faire» pour atteindre les objectifs tracés par l’Etat et inscrits au programme du président de la République. Le président du Syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo-universitaires (Snechu) a énuméré sur les ondes de la radio Chaîne 3, les nombreuses insuffisances et les difficultés dans lesquelles végète le secteur de la Santé. Il citera, par exemple, le manque de personnel, une politique salariale injuste, une organisation désuète, des pénuries récurrentes de médicaments qui existent depuis quelques années, etc. Tant de problèmes qui empêchent le secteur de la Santé d’assurer sa mission, a-t-il déploré. Tout en regrettant la non-application des différentes réformes envisagées dans le secteur de la Santé, le directeur des activités médicales du CHU a appelé à la relance des «dossiers-clés à l’arrêt», tels que la numérisation, la mutualisation, la contractualisation, l’humanisation. «On ne peut plus gérer le secteur de la Santé avec une organisation et des outils désuets», a noté le Professeur, insistant particulièrement sur la nécessité de réviser la politique salariale du secteur et sur le renforcement ainsi que la formation du personnel de santé. Enfin, il est à rappeler que lors du récent Conseil des ministres, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a instruit le ministre de la Santé à l’effet de préparer, pour la prochaine réunion, un état des lieux sur la situation et la gestion des hôpitaux à travers le territoire national. Le chef de l’Etat a également enjoint le ministre de la Santé de lancer une inspection nationale sur la situation sur le terrain.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img