27.9 C
Alger
mardi 28 septembre 2021

Sites de Lambèse et Timgad: Levée du gel sur le projet de restauration

La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, a pris lundi, au second jour de sa visite dans la wilaya de Batna, des décisions d’urgence au profit des sites archéologiques de Lambèse (Tazoult) et Timgad.
«La première décision est la création d’un musée dans la ville de Tazoult digne des pièces archéologiques qui se trouvent dans cette importante région», a indiqué Mme Bendouda, ajoutant que la seconde décision est «le lancement immédiat d’une opération pour répertorier les vestiges du site de Timgad sur lequel sera dirigée une équipe de travail spéciale pour contribuer à l’opération». «L’absence d’un répertoire des vestiges de ce site rend difficile en cas de perte d’une pièce importante d’en connaître la date d’entrée ou même l’existence», a relevé la ministre qui a souligné que la première décision concernant ce site archéologique qui, selon les explications données, est le plus grand d’Algérie avec 87 hectares, sera de «répertorier effectivement tous les vestiges et biens culturels qui se trouvent en son sein». Mme Bendouda a aussi évoqué la valorisation du site de Timgad, y compris son musée de mosaïques, à travers l’initiative de certaines start-up en coordination avec l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés (Ogebc) qui ont présenté sur site une application pour smartphone proposant, contre paiement d’un certain montant, une visite virtuelle guidée des sites archéologiques. La ministre a estimé que cela s’inscrit dans le cadre de «l’exploitation du patrimoine archéologique en vue de le préserver par l’utilisation des revenus ainsi obtenus pour sa protection qui de la sorte ne constituerait plus une charge pour l’Etat». La ministre de la Culture et des Arts a salué la décision du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, de lever le gel sur le projet de protection et de mise en valeur du site de Timgad qui permettra l’installation de l’éclairage adéquat, l’achèvement de sa clôture et la restauration du musée du site après l’apparition de fissures.
Elle a déclaré qu’un centre d’explication sera érigé à l’entrée du site, outre de petits locaux réservés aux artisans de la région pour vendre des souvenirs aux visiteurs.
La place du site sera également, a ajouté la ministre, «réaménagée pour qu’elle devienne à la hauteur de la nature et du patrimoine architectural de cette zone archéologique de renommé universelle».
M. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img