22.9 C
Alger
samedi 13 août 2022

Signature de plusieurs accords entre l’Algérie et l’Italie / Hacène Kacimi : «Ce partenariat confirme le redéploiement de l’Algérie sur la scène internationale»

Les relations entre l’Algérie et l’Italie se consolident davantage, à la faveur de la visite du président du Conseil des ministres italien, Mario Draghi, la deuxième visite qu’’il effectue à Alger en seulement trois mois. Il s’agit pour les deux pays de privilégier un partenariat solide et stratégique dans divers domaines et secteurs, afin de faire face aux défis régionaux auxquels ils se trouvent confrontés. En ce sens, plusieurs accords et mémorandums d’entente englobant divers domaines de coopération entre les deux pays ont été signés avant-hier à Alger. Les entretiens ont été marqués par «une grande convergence de vues concernant les questions bilatérales et d’intérêt commun, notamment au niveau de la région du Maghreb», a déclaré le Président Tebboune à la presse, à l’issue de sa rencontre avec son hôte italien.
Pour l’expert en questions géopolitiques Hacène Kacimi, la signature de plusieurs accords entre l’Algérie et l’Italie, à l’occasion de la visite du président du Conseil des ministres italien, conforte le processus d’approfondissement des relations entre les deux pays et confirme le redéploiement de l’Algérie sur la scène internationale. Qualifiant ce partenariat de «stratégique» et d’«historique», Kacimi explique qu’en plus de ses importants volets économiques, dont le contrat gazier de 4 milliards de dollars, cette coopération comporte une signification politique incontestable. «L’Algérie n’est pas une menace pour l’Europe, comme veulent le faire croire certaines parties parasites, mais bien un partenaire fiable et un producteur de paix et de stabilité», a-t-il affirmé sur les ondes de la Radio nationale. Lors de son passage à l’émission «Invité de la rédaction de la Chaîne 3, l’expert en questions géopolitiques a abordé le redéploiement de l’Algérie sur la scène régionale et internationale, «avec la nouvelle équipe qui dirige l’Algérie et à leur tête le président de la République, Abdelmadjid Tebboune». Sur ce point, il a estimé que l’Algérie joue un rôle important en «contribuant à apporter des solutions aux conflits qui déchirent certains pays et en soutenant d’autres qui sont en difficulté», notamment dans ce contexte où des parties veulent embraser la région. L’invité de la Chaîne 3 cite, à ce propos, les projets de l’entité sioniste et du Makhzen qui visent à «déplacer la poudrière du Moyen-Orient au Maghreb». Les relations économiques entre l’Algérie et l’Italie ont connu une évolution notable ces dernières années, grâce aux projets d’investissements et aux accords conclus entre les deux pays. Pour rappel, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint les 8,5 milliards de dollars en 2021, en forte hausse par rapport à l’année 2020 qui étaient de près de 6 milliards de dollars, selon des données du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img