22.9 C
Alger
samedi 13 août 2022

Sidi Bel Abbès: D’importantes opérations pour la gestion des déchets et l’élimination des décharges sauvages

Le secteur de l’environnement de la wilaya de Sidi Bel Abbè a lancé en 2021 d’importantes opérations pour la gestion des déchets ménagers et inertes et l’élimination des décharges sauvages, notamment dans les zones forestières. L’année 2021 a vu la mise en service du Centre d’enfouissement technique (CET) au niveau de la daïra de Benachiba Chelia pour la prise en charge des déchets de sept communes, à savoir de Tenira, Teghalimet, Tabia, Sidi Ali Benyoub, Sidi Dahou et Aïn Trid, en plus de la commune de Benachiba Chelia, a indiqué à l’APS la directrice locale du secteur, Safia Djaber. La durée d’exploitation de cet important CET de 2,8 hectares, qui reçoit quotidiennement 35 tonnes de déchets, est de 10 ans, a-t-elle ajouté. De plus, l’année 2021 a enregistré l’achèvement de trois autres structures venues renforcer le CET de Sidi Bel Abbès, dont le projet du centre de tri et la station de compostage, financés par le ministère de tutelle, a précisé la directrice de l’environnement, soulignant que ces deux structures ont été réalisées dans le cadre d’un partenariat algéro-belge et entreront en exploitation en début 2022. Concernant la troisième structure, à savoir la station de filtration des déchets venue renforcer le centre d’enfouissement technique, Safia Djaber a annoncé son entrée en exploitation durant le premier trimestre de l’année prochaine. Pour ce qui est des déchets inertes, ils sont déversés dans un lieu qui leur est spécialement réservé dans la commune de Sidi Brahim géré par l’établissement de wilaya de gestion des CET, a-t-elle précisé.

Eliminer les décharges sauvages
Parallèlement, la wilaya de Sidi Bel Abbès a enregistré, en 2021, une importante opération d’élimination des décharges sauvages ayant nécessité une enveloppe financière de près de 100 millions de DA allouée par le ministère de tutelle, a indiqué la directrice du secteur, relevant que les décharges aléatoires se trouvant dans les zones forestières sont prioritaires dans cette opération «afin de préserver le patrimoine biologique». La wilaya a également adopté, au cours de la même période, un projet pilote en matière de gestion des déchets avec une technologie de pointe à travers le projet «EcoTran», le premier du genre au niveau national, a expliqué la même responsable. «Ce projet, que la Direction de l’environnement s’engage à accompagner, permettra, une fois sa mise en service, la récupération des bouteilles en plastique et leur recyclage grâce à une technologie de haute précision», a-t-elle affirmé. S’agissant des déchets industriels, Mme. Djaber a expliqué que son département travaille au suivi des conditions de stockage, au travers ses activités périodiques, de concert avec la commission de wilaya de suivi des installations classées, et œuvre également à l’élimination écologique et légale des déchets, notamment dangereux. Par ailleurs, la direction de l’environnement a mis en application, au niveau local, l’impôt écologique, notamment en ce qui concerne les activités polluantes ou dangereuses, des redevances pour les huiles et lubrifiants, ainsi que des éco-redevances sur les pneumatiques afin de lutter contre leur stockage. La surveillance périodique des entreprises industrielles a également été activée, a souligné la même responsable, notant que des analyses périodiques sont effectuées, qu’il s’agisse des rejets atmosphériques ou des rejets liquides, par l’Observatoire national de l’environnement dans le cadre du développement durable. Faire des points noirs des espaces verts. Par ailleurs, la direction de l’environnement de la wilaya de Sidi Bel Abbès a également lancé, en 2021, un projet pilote, en coopération avec l’association Jeunesse volontaire, afin de transformer les points noirs de la ville de Sidi Bel Abbès en points verts. Des décharges ont été éliminées et transformées en espaces verts. Environ 5.000 arbustes ont été plantés à l’occasion sur une superficie d’environ trois hectares. L’opération de peuplement est toujours en cours, a précisé Mme Djaber. Afin de valoriser les espaces verts, un projet de leur classement conformément à la loi en vigueur a été élaboré, a indiqué la responsable de l’environnement, précisant qu’une commission de wilaya a été mise en place pour ce faire. Le premier projet à soumettre à la commission de wilaya pour classement est celui du parc public Chouhada de Sidi Bel Abbès, dont l’étude est achevée, a-t-elle indiqué. L’opération de classification, a-t-elle ajouté, sera généralisée aux différents espaces verts de la wilaya, tels que le parc de la rue d’El-Mactaâ 1 et 2, la forêt Le Bosquet et le parc Ben Badis, mais aussi à chaque type d’espace vert, y compris la série d’arbres.

Maya H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img