26.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

S’exprimant au sommet du GECF à Doha / Tebboune : «L’Algérie, un fournisseur de gaz fiable»

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, hier, au sommet du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), que l’Algérie «est un pays fiable» en matière d’approvisionnement en gaz naturel et «compte le rester».

Par Massi Salami

«Mon pays est reconnu pour être un distributeur et un fournisseur fiable de gaz naturel depuis plus d’un demi-siècle et il compte le rester», a-t-il déclaré dans son allocution devant les participants aux travaux du 6e sommet, tenu à Doha. L’Algérie est «pionnière dans le développement et la valorisation du gaz naturel, et à la tête du progrès réalisé dans l’industrie du gaz naturel liquéfié (GNL)», a-t-il rappelé, ajoutant qu’elle tend à poursuivre le développement de ses ressources «importantes» de gaz naturel «aux mieux des intérêts de notre peuple et de la meilleure manière qui soit dans le cadre de la coopération et du partenariat, en veillant à préserver l’environnement».
Le Président Tebboune a indiqué que «l’Algérie, en sa qualité de membre fondateur du Forum, n’a eu de cesse de souligner l’importance du gaz dans le développement durable, qui s’est confirmée, a-t-il précisé, lors de la crise sanitaire induite par la pandémie (Covid-19) où le monde entier a recouru à cette ressource pour satisfaire ses besoins énergétiques». «Il est important de trouver ensemble les meilleurs moyens permettant d’assurer au gaz naturel une place dans les systèmes énergétiques et de promouvoir sa valeur dans les marchés internationaux», a-t-il plaidé, évoquant les principales priorités du Forum. M. Tebboune a enchaîné en affirmant que «le gaz naturel est l’énergie du présent et du futur, car il s’agit d’une énergie propre, flexible et accessible, voire la meilleure en matière de protection de l’environnement, aux côtés des énergies renouvelables». Le gaz naturel occupe également une place «privilégiée» dans les relations économiques internationales, de par «les réserves importantes de gaz naturel que recèlent nos pays, couvrant une part importante de la production de gaz et des échanges gaziers». Mais, a-t-il fait remarquer, «cette énergie n’est pas renouvelable et son développement exige des investissements colossaux». C’est pourquoi, il a mis en avant l’impératif de «trouver des solutions technologiques efficaces pour améliorer la qualité du gaz naturel en tant qu’énergie propre, en vue de garantir sa disponibilité et sa compétitivité dans les systèmes énergétiques», ajoutant, à ce propos, que «le Forum peut profiter de l’expérience du GRI d’Alger pour relever le défi». Le président de la République a affirmé, par ailleurs, que le Forum des pays exportateurs de gaz était en mesure de jouer un rôle «plus efficace» dans la promotion des usages du gaz naturel et l’instauration d’un dialogue constructif et fructueux entre les différents acteurs sur le marché gazier. Il a, à cette occasion, réitéré son appel à cette organisation pour devenir «un acteur plus présent et plus dynamique» dans toutes les questions ayant trait au gaz naturel, notamment en matière de promotion de la coopération entre les pays membres dans ce domaine.
Aussi, le Président Tebboune a annoncé que le 7e sommet du Forum des pays exportateurs de gaz sera organisé en Algérie. «Je souhaite et serai heureux de vous accueillir en Algérie à l’occasion de la tenue du prochain sommet», a-t-il déclaré. Afin de renforcer le rôle des pays exportateurs de gaz pour préserver leurs intérêts, le président de la République a appelé à «l’ouverture d’un dialogue avec les pays consommateurs qui exploitent le gaz en tant que moteur essentiel pour le développement de leurs économies».

M. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img