22.9 C
Alger
jeudi 30 juin 2022

Sétif / Aquaculture: Formation au profit de 50 agriculteurs et porteurs de projets

Une session de formation au profit de 50 agriculteurs et porteurs de projets dans le domaine de l’aquaculture, d’une durée de trois jours, a été entamée avant-hier dans la wilaya de Sétif.

Par Samy Y.
En marge du lancement de cette formation à l’Institut national spécialisé Yaiche- Abdelkader, à l’initiative de la Chambre inter-wilayas de la pêche et de l’aquaculture en coordination avec la Direction locale de la pêche et la Direction de la formation et de l’enseignement professionnels, le directeur de cette Chambre, Ahmed Bendjedou, a indiqué que ce stage de formation s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la série de sessions de formation organisées régulièrement en application de la stratégie du ministère de tutelle. Le même responsable a ajouté que plus de 50 fellahs et porteurs de projets d’investissement dans le domaine vont bénéficier d’une formation sur les techniques concernant cette activité, notamment les méthodes d’exploitation de l’eau de la pisciculture et de l’irrigation agricole, l’amélioration du rendement agricole sans engrais chimiques et les méthodes scientifiques de pisciculture.
Il a également souligné que la formation sera assurée par des experts de l’Institut technologique de la pêche et de l’aquaculture de Collo (Skikda).
La dernière journée de cette formation sera marquée par l’organisation d’un atelier technique autour de la valorisation des produits de l’aquaculture et de la pêche continentale, l’encouragement de l’industrie de transformation, les perspectives prometteuses offertes par l’investissement dans ce domaine au cours de laquelle les participants pourront apprendre certaines techniques comme le séchage, le fumage et le salage, a-t-il fait savoir. De son côté, la directrice de la pêche et de l’aquaculture de la wilaya de Sétif, Nassima Abdaoui, a affirmé que l’investissement dans ce domaine relevant de sa compétence régionale qui comprend les wilayas de Batna, M’sila et Bordj Bou-Arréridj, enregistre une tendance à la hausse à même d’attirer les jeunes.Elle a estimé, en ce sens, que le développement de l’aquaculture et l’augmentation de la production est une nécessité qui se concrétisera par l’encouragement de l’investissement productif dans ce secteur capable de créer de la richesse et de contribuer à la valorisation de la sécurité alimentaire.Pour sa part, le directeur de la formation et de l’enseignement professionnels de la wilaya de Sétif, Abdelkrim Idriss, a rappelé que ces formations s’inscrivent également dans le cadre de la dynamisation de la convention-cadre entre le ministère de la Formation et de l’enseignement professionnels et celui de la Pêche et des Productions halieutiques, dans le but de les concrétiser sur le terrain. Elles permettront, a-t-il encore précisé, de donner l’opportunité aux enseignants et à certains stagiaires et professionnels du secteur activant dans les filières de l’agriculture et de la nutrition agricole, participant à ce stage, de faire connaître les bienfaits de la formation et de faciliter la concrétisation de leurs projets après l’obtention du diplôme.
Le chef du service de l’apprentissage au sein de la Direction de la formation professionnelle, Salah Kessas, a fait remarquer que la wilaya de Sétif est considérée comme une région propice aux investissements dans le domaine de l’aquaculture, car elle dispose, dit-il, d’importants ouvrages hydrauliques, dont des barrages et des retenues collinaires.
Il a signalé, dans ce même sillage, que le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels accorde une grande importance au secteur de l’aquaculture, et ce, à travers l’introduction de plus de 10 spécialités de formation par apprentissage, afin de permettre aux jeunes d’obtenir un certificat visant à faciliter leur accès à l’investissement dans cette activité.
S. Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img