16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Session ordinaire de l’APW de Béjaïa: «Les potentialités de la wilaya doivent être exploitées et rationalisées»

Le secteur des Transports était au menu des travaux de la session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya. Elus et responsables des administrations se sont relayés pour parler, chacun selon son angle de vision, sur les secteurs dont ils ont la charge et surtout les projets pouvant les booster.

Par H. Cherfa

Le président de l’APW a émis, au cours de son allocution d’ouverture, des remarques sur les retards accusés dans la concrétisation de certains grands ouvrages inscrits à l’indicatif de certains secteurs dont celui des Transports, notamment le dédoublement de la voie ferrée sur 87 km, un projet datant de plus de 10 années. Il a par la suite relevé les projets gelés, dont le téléphérique, le tramway, et fait mention, en même temps, du retard cumulé dans l’exécution des travaux de dédoublement de la voie ferrée alors, a-t-il dit, que «la gare maritime qui est un investissement de 500 milliards de centimes réalisé sur les fonds propres de l’EPB et qui a été inaugurée en 2018, n’est toujours pas opérationnelle à ce jour». Parlant de son secteur, le directeur de wilaya des transports a fait savoir, selon la cellule de communication de la wilaya, que les travaux de dédoublement de la voie ferrée reliant Béjaïa à Béni Mansour sont menés au niveau de 4 ateliers et des sections du projet sont en cours de travaux sur 15 km. Et d’ajouter : «Deux viaducs sont également en chantier, alors que le taux d’avancement des travaux de creusage des deux tunnels localisés à Semaoune est de 77 %, et ceux de consolidation sont actuellement menés sur les murs intérieurs des tunnels». S’agissant de la réalisation du téléphérique et du tramway pour lesquels des études de faisabilité avaient été réalisées en 2011, «des demandes ont été transmises aux autorités concernées afin de les dégeler», a fait savoir le directeur du transport. Concernant le secteur des Travaux publics dont le réaménagement et la modernisation des gorges de Kherrata, le directeur des travaux a fait savoir qu’ils ont été relancés alors que le taux d’avancement de la pénétrante autoroutière sur la section Oued-Ghir et Béjaïa sur 11 km est de 57 %, celui des travaux de réalisation des tunnels est de 79 %, alors que le taux d’avancement total du projet est de 82 %. Au sujet de la libération du tracé de la dernière section, dont le PK11 et le PK00 (Oued-Ghir-port de Béjaïa), 3 542 propriétaires terriens seront expropriés, soit une superficie de 6 400 hectares. Selon toujours la cellule de communication de la wilaya, «le montant de dédommagement des expropriés sera effectué selon le tracé habituel». Des instructions ont été données par le wali afin de mettre ce projet dans la priorité du secteur ainsi que le chemin de wilaya traversant les communes de Béni Djéllil et Semaoune, reliant le CW 15 au CW 21 via le CW 35. Pour rappel, la session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya de Béjaïa a examiné plusieurs dossiers dont ceux des secteurs des Travaux publics, de l’Hydraulique durant la première journée, et des Transports et le BP durant la deuxième journée. Elle a également procédé à l’évaluation des feux de forêt de l’année 2022, celle de la saison estivale 2022 et de la rentrée sociale durant la deuxième journée. Le P/APW a relevé les atouts de la wilaya, la qualifiant de «pôle agroalimentaire par excellence». Il dira : «La wilaya dispose d’une université de renommée scientifique nationale et internationale, d’une école supérieure en sciences et technologies de l’informatique et du numérique et d’un centre national de recherche en technologie agroalimentaire». Et de faire observer que «toutes ces potentialités intellectuelles, scientifiques et économiques doivent être exploitées et rationalisées pour verser dans une sérieuse relance économique».

H. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img