4.9 C
Alger
mercredi 8 février 2023

Sénat: Kassali présente le texte de loi de finances 2023

Le ministre des Finances, Brahim Djamel Kassali, a présenté, hier, le texte de loi de finances 2023 devant les membres du Conseil de la nation, passant en revue les principaux indicateurs financiers prévus pour le prochain exercice et les différentes mesures prévues par le texte.
Lors d’une plénière de la chambre haute du Parlement, présidée par Salah Goudjil, président du Conseil de la nation, en présence de membres du gouvernement, M. Kassali a indiqué que le taux de croissance économique en Algérie devrait enregistrer une tendance haussière à l’horizon 2025, soutenu par les performances de plusieurs secteurs.
Le texte prévoit, en effet, un taux de croissance de 4,1 % en 2023, de 4,4 % en 2024, et de 4,6 % en 2025, suite au résultat de tous les secteurs, à l’exception de celui des hydrocarbures qui connaîtra une quasi stabilité en 2023 et 2025.
Le secteur de l’Agriculture devrait enregistrer une croissance de 6,9 % en 2023, 5,5 % en 2024 et 5,7 % en 2025.
Le secteur de l’Industrie enregistrera une croissance de 8,5 % en 2023 puis 9,6 % et 9,3 % en 2025, selon les précisions du ministre, qui a relevé que le secteur du BTP allait réalisé une croissance de 5,6 % et 3,9 % puis 4,5 % en 2025.
Le texte de loi consacre un nouveau mode de gouvernance des finances publiques reposant sur un budget de programmes et d’objectifs, a-t-il rappelé, relevant que l’Etat avait poursuivi «en dépit d’un contexte international complexe, l’opération de relance de l’économie en appuyant la croissance et en consacrant une économique durable créatrice de richesses et d’emplois».
«L’année 2023 sera marquée par la poursuite des efforts et des mesures prises durant l’année en cours, visant à préserver et à renforcer le pouvoir d’achat des citoyens à travers la révision de la grille indiciaire des salaires et la revalorisation de l’allocation chômage, outre le renforcement du programme d’investissement public et privé pour garantir une croissance globale», a-t-il poursuivi.
Le texte de loi a été élaboré sur la base d’un prix référentiel prévisionnel du baril de pétrole de 60 dollars pour la période entre 2023 et 2025. Il prévoit un taux d’inflation à 5,1 % en 2023, 5,4 % en 2024, un taux de croissance moyen de 4,1 % en 2023 et de 4,4 % en 2024 et un niveau d’inflation de 5,1 % en 2023 et de 4,5 % en 2024 et 4,0 % en 2025, selon les données du ministre.
T. G.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img