22.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Séminaire national à Souk Ahras: Nécessité de développer les capacités interactives chez l’enfant autiste

Des médecins, des spécialistes et professeurs en psychologie ont insisté, dimanche à Souk-Ahras, sur l’importance de «développer les capacités interactives verbales et non verbales chez l’enfant autiste».
S’exprimant au cours des travaux d’un séminaire national sur «les moyens de prévention du trouble de l’autisme chez les enfants et comment les faire intégrer dans la société», organisé à la maison de la culture Tahar-Ouettar, Dr Messaoud Houichi, orthophoniste au sein de l’Etablissement public de santé de proximité (EPSP) d’Ain Oulmène (wilaya de Sétif), a précisé qu’il devient incontournable devant l’augmentation du nombre d’enfants autistes de «développer les capacités interactives verbales et non verbales chez ces enfants». M. Houichi a insisté, au cours de cette rencontre organisée à l’initiative de la Fédération nationale de l’autisme (bureau de Souk-Ahras) qui se poursuivra jusqu’au 7 juin courant, sur l’importance de trouver les bonnes méthodes scientifiques pour une meilleure prise en charge des autistes, appelant les parents des enfants concernés à prendre en considération les conseils des spécialistes en langue et orthophonie, d’autant que le taux de participation des parents à l’opération de prise en charge atteint actuellement les 60 %. Pour sa part le Professeur Seddik Bekou, spécialiste en psychiatrie pédiatrique à l’hôpital Mahfoud-Boussebsi de Chéraga (Alger), a présenté, au cours de cette rencontre, dont l’ouverture officielle a été faite par le chef de l’exécutif local Lounès Bouzegza, un bilan sur ce qui a été réalisé à l’échelle nationale au profit de cette catégorie.
Le Professeur Bekou, également vice-président du Comité scientifique de la Fédération algérienne de l’autisme, a insisté sur l’importance de prendre en considération les conseils des spécialistes du domaine, notamment les services hospitaliers universitaires, ajoutant que ce séminaire national s’inscrit dans le cadre du projet national de la fédération pour sensibiliser et former sur ce trouble pour la prise en charge de cette catégorie et son intégration dans la société. La Fédération nationale de l’autisme a élaboré un plan d’action 2020-2024 contenant plusieurs axes, dont la sensibilisation pour toute la société et le personnel chargé de l’enfance pour un dépistage précoce du trouble de l’autisme et la formation des spécialistes en matière de diagnostic, l’évaluation et la prise en charge, ainsi que l’organisation de caravanes de prise en charge des enfants autistes dans les zones d’ombre et l’encouragement de la recherche scientifique en la matière également. Dans son intervention, Kheireddine Rezaikia, représentant du ministre de la Jeunesse et des Sports, a mis en avant les efforts de l’Etat pour la prise en charge de la catégorie des jeunes et des enfants et mis en exergue également la politique de l’Etat depuis l’indépendance et son ralliement au groupe international validant la loi des droits de l’enfant en 1989 pour poursuivre la promotion des droits de l’enfant et des jeunes en mobilisant un tissu institutionnel national, en plus des établissements des secteurs de la Santé et de l’Education nationale.
Estimant que l’Algérie était pionnière dans le domaine de la vaccination des enfants, M. Rezaikia a indiqué que le ministère de la Jeunesse et des Sports a adopté une approche d’ouverture vis-à-vis des différentes organisations de la société civile s’occupant des affaires de l’enfant, notamment le volet sanitaire.
Les travaux du séminaire se poursuivront par la présentation d’interventions et l’organisation d’ateliers pratiques sur la prise en charge et l’intégration des enfants autistes et autres sur le dépistage précoce, le diagnostic et l’évaluation, ainsi qu’un atelier pour les parents intitulé «comment se comporter avec les enfants dans la vie quotidienne».
Raouf B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img