22.9 C
Alger
dimanche 26 juin 2022

Semaine commémorative à la mémoire de Medjoubi: Un hommage rendu à Azzedine Medjoubi

Une «Semaine commémorative à la mémoire de Medjoubi» est organisée depuis samedi au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi. Cet évènement, organisé dans le cadre du 26e anniversaire de l’assassinat de l’immense artiste Azzedine Medjoubi, se veut une occasion pour revisiter l’œuvre du défunt. Programmé en mode virtuel sur la plateforme numérique de l’établissement, cet évènement est aussi une occasion pour rendre hommage à cet artiste qui a beaucoup contribué à l’enrichissement du théâtre algérien.

Par Abla Selles

En effet, cette semaine commémorative a commencé par une cérémonie de recueillement à la mémoire du défunt, devant la bâtisse du TNA, avant d’entamer la diffusion de pièces de théâtre dans lesquelles le défunt jouait un rôle principal ou dont il a signé la mise en scène.
Ce programme, qui sera clôturé demain, a permis à la jeune génération de découvrir la grandeur de cet artiste, le théâtre algérien de cette période ainsi que le professionnalisme de nos acteurs. Cet évènement est aussi une occasion pour renouer le contact avec les passionnés de cet art et leur offrir des prestations de qualité.
La première pièce théâtrale diffusée sur la chaîne YouTube du Théâtre national algérien est «Les Martyrs reviennent cette semaine». La deuxième pièce diffusée au public les a fait interagir d’une façon remarquable. Il s’agit de la pièce de théâtre «Galou laâreb galou» qui a enregistrée un grand nombre de vues et reçu de nombreux messages de reconnaissance au niveau honorable de nos acteurs de cette période.
Quant à aujourd’hui, c’est la pièce de théâtre «Lahouinta» qui sera proposée au public.
Ce programme proposé par le Théâtre national algérien sera clôturé demain avec la pièce de théâtre «Âalem el Baouche». Cette pièce avait eu un franc succès après sa première présentation au public.
Il est à rappeler que Azeddine Medjoubi est un acteur et metteur en scène. En 1963, il s’inscrit au Conservatoire d’Alger et commence à faire ses premiers pas à la télévision. Il a travaillé ensuite avec le Théâtre national algérien puis est retourné à la télévision. De retour au TNA, il joue dans «Bab El-Foutouh», «La Bonne Âme», «Les Bas-fonds», «Stop» et «Hafila Tassir». À la télévision, il a joué dans «Journal d’un jeune travailleur», «Crime et châtiments», «La grande tentative», «La Clef» et «El-Tarfa». Il a assisté aussi Ziani Chérif et Benguettaf. Il participa à la création de la troupe indépendante El-Qalâa. Il a été distribué dans notamment «El-Ayta», «Hafila Tassir» (nouvelle version) et «Hassaristan». Il met en scène pour le compte du théâtre régional de Batna «Âalem El-Bâaouche». Il monte aussi pour le théâtre régional de Béjaia la pièce «El-Houinta» (La Boutique). Il a occupé le poste de directeur du théâtre régional de Batna puis celui de Béjaia, avant d’être nommé directeur du Théâtre national algérien. Le 13 février 1995, il est assassiné par un groupe terroriste à la porte du TNA.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img