9.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Selon l’expert économique Houari Tighiressi: Les premières voitures importées début janvier

Les premières voitures d’importation devraient rentrer au pays à partir du 1er janvier prochain. C’est du moins ce qu’a affirmé, hier, l’expert économique Houari Tighiressi, s’exprimant à la Chaîne 1 de la Radio nationale. L’orateur s’est appuyé dans sa déclaration sur le projet de loi de finances 2023. Il a indiqué qu’en attendant la publication du cahier des charges relatif à l’importation des véhicules par les concessionnaires, il faudra insister et rappeler les directives du président de la République liées à la nécessité de préserver l’intérêt du pays et du citoyen.
L’expert économique prévoit que le cahier des charges de l’activité des concessionnaires automobiles comporte des clauses fermes qui permettront d’assurer des bénéfices au Trésor public et la maîtrise de l’opération de vente et d’achat aussi bien sur le marché officiel que sur le marché parallèle. Faut-il rappeler que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné, avant-hier, lors de la réunion du Conseil des ministres, de publier le cahier des charges de l’activité de concessionnaires d’importation de véhicules neufs «d’ici une semaine», et ainsi mettre fin, grâce à ce texte, «aux anciennes pratiques qui ont épuisé les citoyens et le Trésor public». Le président de la République avait insisté sur l’impératif de faire «la distinction entre l’activité des concessionnaires importateurs et celle des fabricants, et s’orienter vers une industrie mécanique suivant des normes technologiques modernes». Il a également ordonné de veiller à ce que l’exportation des voitures depuis l’Algérie après leur importation ne se fasse pas au détriment du marché national, des besoins des citoyens et avec les fonds du Trésor public. Le dossier d’importation de voitures capte l’intérêt d’un grand nombre de citoyens, pénalisés par la forte hausse des prix des voitures d’occasion faute de disponibilité de véhicules neufs. Il y a quelques jours, le Président Tebboune a ordonné lors d’une réunion extraordinaire du Conseil des ministres consacrée au projet de loi des finances (PLF-2023), d’«autoriser les citoyens à importer les véhicules de moins de trois ans à leurs frais et pour leurs propres besoins et non à des fins commerciales». Il avait également donné des directives pour «autoriser les constructeurs automobiles étrangers à importer les véhicules pour les vendre en Algérie, parallèlement au suivi méticuleux et continu du processus de lancement d’une véritable industrie automobile en Algérie, dans les plus brefs délais».

Massi Salami

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img