14.9 C
Alger
samedi 3 décembre 2022

Selon le directeur de la division exploration: Sonatrach a mis en place une stratégie ambitieuse

Le directeur de la division exploration à la Sonatrach, Badji Rabie, a indiqué que la société a réalisé cette année 11 découvertes de pétrole et de gaz, dont neuf en effort propre et deux en partenariat avec l’entreprise italienne Eni. S’exprimant, hier, lors de son passage à la Chaîne 1 de la Radio nationale, l’orateur a déclaré que Sonatrach a entamé en partenariat avec Eni la production de gaz à une moyenne de 1 million de m3/jour, au niveau du champ gazier situé dans «la zone sud du bassin de Berkine», en plus de la production de
4 000 barils d’autres liquides. Ce haut cadre à la société nationale des hydrocarbures a ajouté que la production au niveau de ce champ va atteindre quelque 2 millions de m3 de gaz avant la fin de l’année en cours. Cela va renforcer les capacités du pays en termes de production et exportation de gaz, consolidera la place qu’occupe Sonatrach sur le marché international du gaz et lui permettra de mieux répondre aux besoins du continent européen.
Selon Badji Rabie, le Groupe Sonatrach a adopté une stratégie ambitieuse dans le domaine de l’exploration, les opérations y afférentes couvrant tous les bassins sédimentaires à travers le pays. En attendant qu’elle touche les bassins offshore situés dans la partie ouest de la Méditerranée.
Le directeur de la division exploration à la Sonatrach a exprimé, également, une grande ambition quant à la réussite des opérations d’exploration prévues le long du littoral, relevant que de nombreuses sociétés pétrolières internationales avaient déjà fait état de découvertes à l’Est de la Méditerranée. Cela, a-t-il expliqué, permettra de renforcer et renouveler les réserves nationales de pétrole et de gaz.
Dans le cadre de cette vision, l’invité de la Radio nationale a indiqué que Sonatrach a dégagé un budget de 1 milliard de dollars par an pour les opérations d’exploration, précisant que les investissements devraient atteindre dans ce domaine quatre milliards de dollars à moyen terme. Actuellement, a-t-il précisé, il a été décidé de focaliser l’intérêt sur les zones situées près des champs exploités pour faciliter l’opération de production en recourant aux infrastructures existantes.
Au sujet du coût de production, le directeur de la division exploration à la Sonatrach a indiqué qu’il est de moins de 1 dollar le baril, et ce, grâce à la grande expérience des travailleurs et cadres de l’entreprise.
Massi Salami

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img