12 C
Alger
dimanche 18 avril 2021

Selon la secrétaire américaine au Trésor: Les Etats-Unis veulent augmenter leurs financements climatiques

La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a déclaré, mardi, que les Etats-Unis souhaitent augmenter le volume de leurs financements climatiques et travailler de concert avec la communauté internationale pour lutter contre les changements climatiques.
«La question climatique, de par sa nature même, nécessite une coopération mondiale forte. Nous avons perdu quatre années importantes et nous reconnaissons que vous êtes nombreux à avoir été à la pointe du changement dans votre propre pays», a déclaré Mme Yellen lors de sa première réunion avec la Coalition des ministres des Finances pour l’action climatique, ajoutant que les Etats-Unis étaient heureux d’avoir rejoint la coalition la semaine dernière. «Les ministères des Finances ont un rôle vital à jouer, et nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres sur la manière d’intégrer le climat dans notre planification financière et nos prises de décision», a-t-elle indiqué.
Mme Yellen a déclaré que le Trésor américain participait à divers forums internationaux et travaillait via le Conseil de surveillance de la stabilité financière des Etats-Unis à comprendre et à atténuer les risques que les changements climatiques font peser sur la stabilité du système financier et sur la macroéconomie aux Etats-Unis et au-delà.
«Nous soutenons également les efforts internationaux visant à mieux identifier les investissements qui prennent en compte la question climatique, et nous encourageons les institutions financières à aligner de manière crédible leurs portefeuilles et leurs stratégies sur les objectifs de l’Accord de Paris», a-t-elle affirmé. Dans le même temps, le département américain du Trésor travaille également avec la Maison-Blanche, le Congrès et d’autres entités pour s’assurer que les politiques fiscales et les programmes économiques nationaux aillent dans le sens des objectifs climatiques des Etats-Unis, y compris par la construction d’infrastructures résilientes au climat et par la facilitation de la transition vers une économie décarbonée, selon Mme Yellen.
«Nous cherchons à élargir l’échelle de nos financements climatiques et à utiliser ces outils pour mobiliser des investissements privés supplémentaires», a-t-elle déclaré.
Mme Yellen a également indiqué qu’elle était heureuse de coprésider le Groupe pour une finance durable qui vient d’être créé par le G20. Ce groupe constitue une importante plate-forme pour s’attaquer à ce genre de problèmes et promouvoir un système financier capable de soutenir les efforts visant à atteindre les objectifs climatiques internationaux et d’autres objectifs en matière de durabilité.
Mme Yellen a tenu ces propos peu après que la Réserve fédérale américaine eut créé deux nouveaux groupes de travail visant à évaluer les risques financiers liés au climat, dans la mesure où les changements climatiques sont susceptibles d’avoir un grave impact économique et financier dans les années à venir.
S. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img