26.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Séisme de magnitude 5,9 à Béjaïa : Grande frayeur et des dommages sur le vieux bâti

Un séisme de magnitude 5,9 sur l’échelle de Richter a frappé la ville de Béjaïa dans la nuit de mercredi à jeudi dernier vers 1h04mn. Selon le Centre national de recherche en astronomie, astrophysique et géologique (Craag), l’épicentre de la secousse tellurique a été localisé au large de Béjaïa, soit à 28 km au nord-est du Cap Carbon. Le tremblement de terre, précédé par une secousse de magnitude 4,9 vers 20h30, n’a provoqué aucun décès. Cependant, plusieurs blessés légers et des dégâts matériels ont été enregistrés et surtout une grande frayeur a gagné les habitants de la ville qui ont quitté leurs domiciles pour passer au moins deux nuits de suite dehors, dans le froid, au niveau de la cour adjacente au stade de l’Unité Maghrébine. Selon la cellule de communication de la Direction de la Protection civile de la wilaya de Béjaïa, «aucune perte humaine n’a été enregistrée». Néanmoins, «4 blessés ont été évacués à l’hôpital, dont un jeune qui a sauté du premier étage d’un immeuble, 8 autres personnes pour choc émotionnel, alors que 5 autres ont été blessées à Jijel», ajoute la même source. L’on compte également 46 personnes admises au CHU pour des blessures à différents degrés, la plupart légères, dont 44 ont quitté l’hôpital, alors que deux personnes dont une souffrant de polytraumatisme ont été gardées en observation. La secousse a été suivie de plusieurs répliques dont les plus fortes ont atteint les 5.1, 4.5, 4.1, 4,2, 4,0 sur l’échelle de Richter. Elle a généré des dégâts sur le vieux bâti, notamment les habitations vétustes situées au niveau de la haute ville. Concernant les édifices publics endommagés, nous pouvons citer 17 établissements scolaires dont une école à Boukhelifa, le CEM Méziani-Belkacem à Nacéria, le Lycée el Hammadia dit Polyvalent au centre-ville, le CHU, les contributions, la résidence universitaire Targa Ouzemour. L’on compte aussi 5 mosquées endommagées, en l’occurrence la mosquée Abdelhamid Ibn Badis d’El-Khémis, Errahma sise au niveau de la route de Gouraya, Errahmane à Ighil-Ouazzoug, les mosquées de l’ancienne ville, notamment celles de Sidi-Ouali et de Sidi-El-Mouhoub. La Direction des affaires religieuses de wilaya a décidé de fermer temporairement ces mosquées. La secousse a été ressentie dans au moins 12 wilayas, dont Jijel, Tizi-Ouzou, Boumerdès, Sétif, Bordj Bou-Arréridj, Alger, Tipaza, Mila, Blida, Bouira. Le séisme a particullièrement endommagé de nombreuses maisons et édifices publics, dont «trois anciennes maisons, partiellement effondrées dans la haute ville, une maison inhabitée en face du lycée Ibn Sina, un balcon à la cité Bouaouina ainsi que deux cages d’escaliers à la cité Séghir», a indiqué la cellule de communication de la Protection civile de la wilaya de Béjaïa.
Hocine Cherfa 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img