37.9 C
Alger
dimanche 14 août 2022

Secteur de la Santé: Une grève de trois jours à partir de demain

L’Union nationale des personnels de la santé publique (Unpsp) appelle à une grève nationale de trois jours à partir de demain. La décision d’aller vers un débrayage a été prise en réponse à la non prise en charge par le ministère de tutelle des revendications exprimées. Dans un communiqué, le syndicat rappelle avoir adressé un préavis de grève en date du 24 novembre dernier, accompagné d’une plateforme de revendications destinée au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Elle portait notamment sur l’ouverture «des portes d’un dialogue, sérieux et efficace» concernant les différentes doléances exprimées. Entre autres revendications citées par le syndicat, l’on dénombre l’accélération de l’amendement du statut particulier des corps communs et «la régularisation de la situation des travailleurs contractuels, et ce, compte tenu des dangers qu’ils encourent en cette période sensible». L’Unpsp n’a d’ailleurs pas manqué de préciser que le secteur a perdu plus de 450 employés dans différents corps. Elle a également appelé à accélérer la prise en considération dans le calcul des années de retraite de la période travaillée durant l’épidémie et l’octroi d’une assurance intégrale aux travailleurs du secteur, comme promis par le président de la République. Une autre revendication exprimée consiste en la mise en place d’une prime de danger permanent et unifiée pour tous les employés du secteur, l’amélioration des conditions de travail et la protection juridique des travailleurs de la santé.
L’Union nationale des personnels de la santé publique (Unpsp) affirme que le ministère de tutelle n’a pas répondu aux revendications et «n’a pas ouvert un dialogue sérieux et véritable», d’où la décision de mettre en application le préavis de grève prévue les 13, 14 et 15 décembre en cours à travers le territoire national. Cette action de protestation concerne, précise le communiqué, tous les établissements de santé. Le syndicat a indiqué, par ailleurs, «avoir fait preuve de patience et de compréhension» compte tenu de la conjoncture sanitaire prévalant. Une attitude, ajoute-t-il, visant à préserver la stabilité des structures de santé et la pérennité du service public proposé au citoyen. Evoquant «l’exclusion et la marginalisation» de nombreuses catégories du corps médical, l’Unpsp appelle le ministère de la Santé «à en finir avec la politique de fuite en avant». Comme elle plaide de faire face aux défis actuels en associant «tous les partenaires» afin de développer le secteur de la Santé dans l’objectif de mieux servir le citoyen.
Massi Salami

Article récent

Le 14 Aout 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img