24.9 C
Alger
mercredi 5 octobre 2022

Secteur de la Santé: Souk Ahras a adopté «un modèle réussi» de numérisation

La wilaya de Souk Ahras constitue un «modèle réussi» dans le domaine de la numérisation du secteur de la Santé, a affirmé, dimanche, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid.

Par Amar F.

«L’itinéraire suivi par le secteur de la Santé à Souk Ahras dans le domaine de la numérisation sera un modèle devant être adopté au niveau de nombreuses autres wilayas du pays», a précisé le ministre au cours d’une visite de travail effectuée dans cette wilaya en inspectant les travaux d’aménagement de l’Etablissement hospitalier public «Kaârer-Sebti», remontant à l’époque coloniale, et qui sera transformé en hôpital pour les urgences médico-chirurgicales.
Soulignant l’importance de la numérisation dans le secteur de la Santé, M. Benbouzid a rappelé que le Conseil du gouvernement avait approuvé la création d’une Agence nationale pour la numérisation du secteur de la Santé, composée d’un conseil administratif et un conseil scientifique. Le processus de numérisation permettra de connaître, à tout moment, le stock de médicaments, les ressources humaines, les ambulances, les appareils ainsi que la constitution d’un dossier médical électronique, à l’instar de ce que fait le secteur de la Santé de Souk Ahras qui constitue un modèle devant être généralisé au niveau national, a indiqué le ministre.
M. Benbouzid a procédé, par la suite, à la pose de la première pierre d’un hôpital d’une capacité de 120 lits à M’daourouch, un projet qui s’inscrit dans le cadre des efforts du ministère de la Santé pour renforcer le secteur avec des structures sanitaires et des installations à même de répondre aux aspirations des citoyens.
Selon les explications fournies sur place par le directeur local du secteur, Khemissi Goudjili, le projet, qui s’étend sur plus de quatre hectares (ha), a nécessité une enveloppe financière de 2,358 milliards de DA et comprend un pavillon d’urgences médicales, un service de radiologie, des laboratoires
d’analyses médicales, un service de chirurgie composé de six salles, un service de gynécologie-obstétrique, un autre pour la médecine interne, un service de pédiatrie et un service d’orthopédie.
La nouvelle structure permettra également d’améliorer la prise en charge sanitaire des citoyens de la commune de M’daourouch, ainsi que les habitants des communes voisines.
En plus de cet hôpital, un projet de réalisation d’un hôpital de 60 lits sera lancé «prochainement» dans la commune de Haddada et deux autres, d’une capacité de 120 lits chacun, au chef-lieu de wilaya et dans la commune de Sédrata, ainsi qu’un hôpital psychiatrique à Oum Laadhaim, un service de dialyse, un hôpital des urgences médicales à Sédrata et une école de formation paramédicale à Souk Ahras.
Se félicitant de ces acquis, le ministre a indiqué que ces projets s’inscrivent dans le cadre des efforts du ministère de la Santé pour développer le système sanitaire national, basé sur le rapprochement des services de santé du citoyen.
Le ministre a également procédé à l’inauguration d’un établissement de santé privé dans la ville de Sédrata, spécialisé en chirurgie générale, hospitalisation et services d’urgence, d’une capacité de 30 lits, avec deux blocs opératoires, un laboratoire d’analyses et de radiologie, et un service de gynécologie-obstétrique. Le ministre a procédé, en outre, à la pose de la première pierre d’une polyclinique à Sédrata, pour laquelle un montant de 220 millions de DA a été mobilisé, avec un délai d’exécution fixé à 20 mois, destinée à abriter un service des urgences, un autre de pédiatrie, un service pour les médecins spécialistes et 4 logements de fonction.
In situ, le ministre a insisté auprès de l’entrepreneur chargé de la réalisation de cet établissement de santé pour accélérer le rythme des travaux.
Dans la commune de Hanancha, M. Benbouzid a inauguré une polyclinique qui a nécessité une enveloppe financière de 192 millions de DA pour sa réalisation et assure des consultations générales et les urgences, un service de protection de la mère et de l’enfance, deux salles de consultation, un service de radiologie et un autre de chirurgie dentaire.
Le ministre avait entamé sa visite dans la wilaya de Souk Ahras en présidant, dans la nuit de samedi à dimanche, une cérémonie de remise de trois scanners, acquis dans le cadre du programme sectoriel décentralisé, au profit de trois établissements hospitaliers publics, au chef-lieu et dans les communes de Sédrata et Taoura.
A cette occasion, le ministre a souligné la «nécessité d’entretenir les scanners et garantir les ressources humaines nécessaires à leur gestion».

A. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img