16.9 C
Alger
mercredi 22 mai 2024

Secrétaire général de l’UGTA: Takdjout met en avant les réalisations économiques et sociales de l’Algérie durant ces dernières années

Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Amar Takdjout, a mis en avant, samedi, les réalisations économiques et sociales accomplies par l’Algérie durant ces dernières années, sous la conduite du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Par Lyes F.
Dans une déclaration à l’APS, M. Takdjout a indiqué que ces réalisations et acquis sont «sans précédent dans l’histoire du pays, eu égard aux circonstances difficiles qu’a connues l’Algérie avant fin 2019 et aux répercussions de la pandémie de Covid-19 ayant paralysé l’économie mondiale».
Le secrétaire général de la Centrale syndicale a qualifié le discours prononcé par le président de la République devant les représentants des travailleurs lors de la célébration de la Journée internationale des travailleurs d’«historique, qui exprime la sincérité de la démarche du président de la République».
Il a, à cet égard, relevé que les chiffres et les statistiques enregistrés traduisent «le bilan positif réalisé dans plusieurs domaines, notamment socio-économique», ajoutant que «le travailleur et l’entreprise économique ont remporté la part du lion dans ces réalisations saluées par les forces nationales, les institutions et les organismes internationaux».
M. Takdjout a affirmé que le président de la République «a réalisé des acquis socio-économiques importants, tels que les augmentations de salaires, la revalorisation du Salaire national minimum garanti (SNMG), et l’instauration de l’Allocation chômage, outre la prolongation de la durée de repos consacrée aux deux fêtes de l’Aid El-Fitr et l’Aid El-Adha, le soutien à l’entreprise économique, la réduction de la facture d’importation, le soutien à la production nationale et l’augmentation de la part des exportations hors hydrocarbures à 7 milliards de dollars».
Ces réalisations, a ajouté le SG de la Centrale syndicale, qui sont «le fruit des décisions et des lois mises en place par le président de la République, n’ont jamais été des revendications syndicales mais elles sont intervenues, soit en concrétisation de ses engagements électoraux pris devant le peuple, ou suite à des initiatives qu’il avait prises personnellement».
Après avoir salué la décision du président de la République d’augmenter de 10 à 15 % les pensions et allocations de retraite, M. Takdjout a affirmé que cette orientation du président de la République «est en phase avec les principes et objectifs pour lesquels l’UGTA a été créée en 1956 pendant la révolution de Libération, notamment en ce qui concerne la préservation du caractère social de l’Etat et le non recours à l’endettement extérieur, tout en préservant la classe moyenne et en assurant une distribution équitable des richesses sur l’ensemble des régions du pays et toutes les catégories du peuple».
Dans ce sillage, le SG de l’UGTA a réaffirmé que la Centrale syndicale «soutient fortement cette orientation en vue de préserver la souveraineté nationale, sous toutes ses dimensions, et réaliser la justice sociale».
Par ailleurs, il a estimé que la réponse favorable du président de la République à la proposition prévoyant un nouveau mécanisme de concertation avec les différents partenaires, ainsi que sa disposition à examiner certaines propositions syndicales, telles que la prolongation de la durée du congé de maternité pour les mères dont les enfants souffrent de certaines maladies et l’organisation d’ateliers sur le travail et les travailleurs, constituaient «une preuve irréfutable qu’il est un homme de dialogue ayant consacré cette approche comme une culture au sein de la société», relevant que cette approche adoptée avec les syndicats et autres partenaires «vise à renforcer le front intérieur et à réaliser la stabilité, notamment en milieu ouvrier». Evoquant le secteur de l’Education nationale, M. Takdjout s’est félicité du fait que «le président de la République veille personnellement à suivre les statuts particuliers de ce secteur important», notant que l’UGTA avait perçu chez le président de la République une volonté sincère d’élaborer des statuts «tenant compte de tous les changements et valables pour une longue durée».

Des responsables syndicaux saluent les décisions du président de la République en faveur des travailleurs
Des responsables syndicaux ont salué, samedi, les décisions annoncées par le président de la République, Abdelmadjid
Tebboune, en faveur des travailleurs, à l’occasion de la célébration de leur Journée internationale, affirmant qu’elles contribueront à améliorer le pouvoir d’achat des travailleurs.
Dans ce cadre, la secrétaire nationale chargée de la Médecine du travail et de la condition de la femme travailleuse à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Nora Akif, a loué, dans une déclaration à l’APS, l’initiative du président de la République de présider la cérémonie de célébration de la Journée internationale des travailleurs au siège de la Centrale syndicale, estimant que cette rencontre a été l’occasion pour les représentants des travailleurs de soulever leurs préoccupations concernant leur condition socioprofessionnelle.
Elle a souligné, à ce propos, que la rencontre du président de la République avec les représentants des travailleurs avait permis de «soulever deux questions importantes relatives à la santé des travailleurs souffrant de maladies chroniques et au congé de maternité», saluant les démarches du président visant la prise en charge des préoccupations socioprofessionnelles des travailleurs.
Pour sa part, la présidente de la Commission de la femme travailleuse à l’UGTA de la wilaya d’Alger, Malika Boutaoui, a salué le soutien du président de la République à la classe ouvrière, étant, a-t-elle dit, un pilier essentiel du développement économique et de la prospérité du pays, mettant en avant les mesures prises pour augmenter les salaires et améliorer le pouvoir d’achat.
Elle a également mis en avant la concrétisation par le président de la République de ses engagements, notamment en ce qui concerne le volet socio-économique, ainsi que la création de postes d’emploi et de nouvelles entreprises et le développement de l’économie nationale, en sus de la révision des statuts et des allocations, et l’ouverture de canaux de dialogue avec le partenaire social dans tous les secteurs.
La responsable syndicale a rappelé que la législation algérienne avait consacré le principe d’égalité entre les sexes en termes de droits et de devoirs, renforçant ainsi le rôle des femmes dans tous les domaines, y compris l’action syndicale.
Pour sa part, le responsable de l’organisation à la Fédération nationale des retraités, Sermoum Bekhti, a salué la décision du président de la République relative aux augmentations des pensions et des allocations de retraite, estimant que cette décision, qui contribuera à l’amélioration du pouvoir d’achat de cette catégorie de la société, reflète l’intérêt particulier accordé par le président de la République à la catégorie des retraités.
L. F.

Article récent

le jour

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img