25.9 C
Alger
vendredi 17 septembre 2021

Science

Aux États-Unis, plus de 165 millions de personnes sont totalement vaccinées et peuvent donc, selon les différentes lois régissant chaque État, reprendre une vie plus ou moins normale. Mais la psychose subsiste néanmoins et les démocrates continuent à favoriser une politique dure face à la crise sanitaire, préconisant encore le port du masque et les distanciations sociales même en cas de vaccination complète. Sollicitée cette semaine par des journalistes à la sortie du Capitole à Washington, la démocrate Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, a eu des propos sévères envers le chef des républicains du Congrès, Kevin McCarthy, qui a déclaré que le port du masque pour les personnes vaccinées était une «décision politique». La vidéo publiée par Daniella Diaz, journaliste suivant le Congrès pour CNN, montre Nancy Pelosi montant dans sa voiture en maugréant : «C’est un crétin !» Quelques heures plus tôt, Kevin McCarthy avait posté un tweet indiquant : «Ne vous méprenez pas : la menace de devoir à nouveau porter des masques n’est pas une décision fondée sur la science, mais une décision imaginée par des responsables gouvernementaux libéraux qui veulent continuer à vivre dans un état de pandémie perpétuelle». Quelques heures plus tard, l’homme politique de 56 ans avait récidivé avec un autre tweet : «La présidente Pelosi veut que vous fassiez ce qu’elle dit, pas ce qu’elle fait. Elle et le Président Biden font tout pour que vous continuiez à vivre dans la peur avec votre masque, même si vous avez été vacciné». Le chef de cabinet adjoint de Nancy Pelosi, Drew Hammill, n’a pas souhaité confirmer les propos de la présidente de la Chambre des représentants capturés dans la vidéo de CNN, fondés selon lui sur un enregistrement audio inaudible. «Malheureusement, nous ne pouvons pas vérifier cet enregistrement audio en raison de sa mauvaise qualité, mais je peux confirmer que Nancy Pelosi estime que dire que l’exigence d’un masque n’est ‘’pas une décision fondée sur la science’’ est une aberration», a-t-il expliqué dans un tweet. Les relations entre Nancy Pelosi et Kevin McCarthy se sont récemment détériorées, notamment en raison de l’enquête diligentée par la présidente démocrate du Congrès sur l’attaque du Capitole du 6 janvier dernier, qui pourrait mettre en cause le comportement de certains membres du parti républicain. Ainsi, même si aux États-Unis la moitié de la population a été vaccinée, la crainte de voir le pays sombrer une fois encore dans la psychose sanitaire est palpable. Surtout que le variant Delta a démultiplié ces dernières semaines les cas de Covid-19 et que les mesures restrictives qui avaient été assouplies ces derniers mois se sont remises en place. Dans ce contexte tendu, il n’est pas étonnant que les représentants politiques perdent leurs nerfs, alors même que la population a besoin plus que jamais que ceux qu’elle a mandatés à Washington prennent les bonnes décisions dans ce contexte de crise générale.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img