16.9 C
Alger
samedi 1 octobre 2022

Santé mentale: Benbouzid insiste sur l’importance de la prise en charge de proximité

« L’importance de développer la prise en charge de proximité de la santé mentale au niveau des établissements publics de santé a été mise en avant par le ministre de la santé Pr Abderrahmane Benbouzid à Alger.

Présidant l’ouverture du Congrès national de psychiatrie , le ministre de la santé a expliqué que les pouvoirs publics avaient « développé la prise en charge de la santé mentale au niveau des établissements publics de santé de proximité, en les dotant d’un réseau étendu de médecins privés et en élargissant les domaines de prise en charge de la pédopsychiatrie et de la toxicomanie en terme de structures et de ressources humaines ». Faisant référence au plan d’action global pour la santé mentale 2013-2017 mis en place par l’Organisation mondiale de la santé , pour encourager les pays à développer des stratégies nationales dans ce domaine, Benbouzid a rappelé que « l’Algérie a adopté à cet effet un plan national de promotion de la santé mentale 2017-2020, toujours en vigueur, malgré certains obstacles rencontrés en raison de la pandémie Covid-19 ». à ce propos , le ministre avait rappelé la mise en place d’un dispositif pour l’accompagnement psychologique des personnes pendant la propagation de la pandémie du Covid-19 qui avait comme bute de garantir la prise en charge des personnes atteintes de maladies mentales durant la les catastrophes naturelles ou d’autres crises sanitaires. Il a affirmé que la pandémie avait également eu « des effets psychologiques sur la société, voilà pourquoi l’OMS œuvre à l’élaboration d’un programme d’assistance socio-psychologique, bénéficiant d’un suivi par le ministère avec l’association de spécialistes en psychiatrie de toutes les wilayas ». La psychiatrie, a soutenu le responsable, « n’a connu de véritable développement que durant ces dernières décennies », grâce à la formation, dans la mesure où il n’y avait qu’un seul spécialiste dans ce domaine au lendemain de l’indépendance, en allusion au Pr Benmiloud, paix à son âme ». Aujourd’hui, « il existe plus de mille spécialistes et 21 établissements spécialisés d’une capacité totale de plus de 5000 lits », a-t-il fait savoir. Se référer à l’épidémiologie dans le domaine de la psychiatrie constitue « un véritable défi, en ce sens qu’elle constitue un guide réel pour les établissements de santé, grâce aux données nationales qui s’appuient sur des bases scientifiques », a-t-il soutenu, formant le vœu de voir la Société nationale d’épidémiologie psychiatrique (SAEP) participer « activement à relever ce défi ».lors de l’ouverture du Congrès national de psychiatrie, Benbouzid a rappelé l’engagement de haut niveau de l’Algérie quant à la réduction des facteurs de risques et à la lutte contre les Maladies non Transmissibles notamment la promotion de la santé mentale. Enfin , il est à noter que le plan national de promotion de la santé mentale 2017-2020 compte 6 axes qui portent sur le renforcement du cadre règlementaire ; l’approche de santé de proximité, la formation et la recherche en santé mentale, l’implication de tous les acteurs du domaine ainsi que la mise en place d’un système d’information et de communication en santé mentale.

Thinhinane Khouchi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img