18 C
Alger
mardi 2 mars 2021

Santé à Béjaïa: Plusieurs établissements en grève

De nombreux établissements de santé de proximité (EPSP) et établissements publics hospitalier (EPH) de la wilaya de Béjaïa ont vécu hier au rythme de grève et mouvement de protestation. Parmi ces établissements, on compte, entre autres, les EPSP de Sidi-Aïch, El-Kseur, Akbou, Seddouk, Amizour. Ils sont entrés en grève de trois jours de 8h à 12h, suite à un appel commun des syndicats du secteur, dont le Snapap et le SAP, afin de réclamer les primes Covid-19 des troisième et quatrièmes trimestres de l’année 2020, soit les six derniers mois. Les grévistes réclament ce qui est considéré comme «un droit», autrement dit «l’application du décret 79/20 du 31 mars 2020, portant conditions d’attribution d’une prime Covid-19 et exigent aussi le versement des primes de garde avec la même valeur pour tout le personnel, une assurance à hauteur de 100 % aux personnels de la santé, l’inscription de la maladie Covid-19 comme pathologie professionnelle pour le personnel de santé comme cela avait été prévu». Outre les primes Covid et de garde, les paramédicaux et corps communs de l’EPSP de Sidi-Aïch et ses nombreux établissements ont débrayé hier pour exiger également le «renforcement de la sécurité au niveau de ces établissements», notamment le cas de l’EPSP de Sidi- Aïch. Des sit-in ont aussi été observés par les personnels de ces établissements afin d’appuyer leur débrayage cyclique entamé il y a environ un mois. Dans un communiqué, le SAP et le Snapap des établissements de santé de Sidi-Aïch ont rendu hommage aux personnels de la santé, «héros de la crise sanitaire».
H. Cherfa

Article récent

--Pub--

Articles de la catégorie

- Advertisement -