22.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Sanctions

La Russie continue de pilonner l’Ukraine aujourd’hui alors que l’Occident est tout juste capable de proférer des condamnations et que les sanctions semblent bien difficiles à mettre en place face à un pays auto-suffisant sur le plan alimentaire à près de 90% et dont le chef des armées ne craint visiblement pas les gesticulations américaines et européennes. Car Joe Biden l’a lui-même annoncé il y a quelques semaines, son pays n’interviendra pas militairement contre la Russie, échaudé par les multiples guerres de ces vingt dernières années qui ont causés des milliers de morts parmi les soldats US et qui ont couté des milliers de milliards de dollars à l’économie américaine. Les européens, eux, admettent même, par la voix notamment du chancelier allemand qu’ils sont dans l’incapacité matériel de se battre contre les russes et que seuls des mesures de rétorsions économiques sont aujourd’hui envisagées. Le président américain a ainsi annoncé une série de sanctions économiques et des restrictions à l’encontre de la Russie, au terme de la première journée d’invasion par Moscou du territoire ukrainien. Le locataire de la Maison-Blanche a détaillé une série de nouvelles sanctions visant les banques, élites et exportations russes en riposte à l’invasion de l’Ukraine, qui vont selon lui faire de Poutine « un paria sur la scène internationale ». Les États-Unis vont imposer des sanctions économiques et des restrictions d’exportation vers la Russie, a indiqué le président américain, assurant qu’elles imposeraient un « coût sévère à l’économie russe, à la fois immédiatement et à long terme ». Quatre banques russes supplémentaires vont aussi être sanctionnées et plus de la moitié des importations technologiques de la Russie supprimées, a-t-il affirmé lors d’un discours depuis la Maison Blanche. « Nous ajoutons également des noms à la liste des élites russes et des membres de leur famille qui sont sanctionnés », a fait savoir Biden. Sanctionner Vladimir Poutine personnellement est aussi « sur la table », a encore dit le président américain, sans vouloir donner plus de détails. Couper la Russie du réseau interbancaire Swift, rouage essentiel de la finance mondiale, reste également « une option » selon le président américain, bien que peu probable. Car une telle action pourrait attiser la méfiance d’autres pays utilisateurs de ce système qui verraient alors l’exclusion de la Russie un signe de son instabilité. Il a ainsi rapidement souligné qu’« actuellement cela n’était pas (une) position » partagée par les Européens, et assuré que les autres sanctions financières annoncées jeudi avaient « autant d’impact voire plus d’impact » que cette option, réclamée par l’Ukraine elle-même. Joe Biden a d’ailleurs une nouvelle fois tenu à répéter que les États-Unis n’agissaient pas seuls sur ce dossier. « Nous allons limiter la capacité de la Russie à faire des affaires en dollars, euros, pounds et yen », a-t-il prévenu, assurant que Vladimir Poutine allait devenir « un paria sur la scène internationale ». Du côté Européens le ton est plus fébrile et Olaf Scholz, admet même que l’Ukraine pourrait être « rayée de la carte ». « C’est une tentative de déplacer par la violence les frontières en Europe, voire peut-être de rayer un pays entier de la carte mondiale​ », a déclaré le chancelier dans une allocution télévisée. Nous vivons le début d’une guerre comme il n’y en a pas eu depuis plus de 75 ans en Europe, a-t-il ajouté. Mais Poutine reste lui bien indiffèrent face à ses sanctions qu’il avait sans aucun doute anticipé et qu’il accepte donc comme un mal nécessaire à la réussite de son plan militaire, il a par ailleurs averti les occidentaux « qui tenteraient d’interférer », que « la réponse de la Russie sera immédiate et entraînera des conséquences que vous n’avez encore jamais connues ». Reste à voir quelle sera la finalité de son entreprise, une annexion claire et nette de l’Ukraine ou simplement le rappel du pays voisin sous l’autorité du Kremlin comme c’était le cas avant la Révolution Orange de 2004.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img