25.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Salon national de la photographie à Tlemcen: «Les mosquées d’Algérie», thème de la deuxième édition

«Les mosquées d’Algérie» est le thème central de la seconde édition du Salon national de la photographie organisée à la maison de la culture «Abdelkader-Alloula» de Tlemcen, à l’initiative du Centre des arts et des expositions (Carex) et du groupe national «La passion de la photographie».
Quatorze artistes-photographes venus des wilayas d’Oran, Alger, Boumerdès, Tiaret, M’sila, Biskra, Tlemcen, Naâma, Médéa, Biskra et Constantine, prennent part à cette exposition de plus de 70 œuvres mettant en valeur les vieilles mosquées du pays, leurs architectures, leurs décorations, leurs minarets et Mihrab.
La directrice du Carex, Sarah Embouazza, a souligné que ce salon vise à mettre en valeur cet héritage archéologique et historique musulman et montrer aux visiteurs la richesse patrimoniale que recèle le pays. «La photographie est un outil important pour perpétuer ce patrimoine et le mettre en exergue en vue de sa valorisation et sa nécessaire protection», a-t-elle ajouté.
Edifiés depuis des siècles, les lieux de culte photographiés comme la grande mosquée de Tlemcen, la mosquée Pacha d’Oran, la grande mosquée d’Alger, la vieille mosquée de Tiaret, celle de Sidi Okba (Biskra), la mosquée de la zaouïa d’El Hamel (M’sila) et autres, montrent parfaitement les différents styles architecturaux, la richesse et la finesse des décorations qui les ornent et dénotent de la richesse et la diversité de l’art musulman en Algérie. Ces vieilles mosquées témoignent des époques almoravide, almohade, zianide et mérinide. Elles ont été admirablement prises en photo par de jeunes et talentueux artistes, à l’instar de Kessib Imed Eddine (Boumerdès), Zahia Ben Arouss (M’sila) ou encore Ikram Ziani et Ahmed Benseddik (Tlemcen). Ces jeunes photographes de ce groupe sont encadrés par des photographes chevronnés, à l’instar de Nacer Ouadahi de Tiaret, Samia Filali de Constantine, Khaled Mami de Médéa et Karim Bouchetat de Naâma, qui a signé les photos représentant des dunes de sable enneigées, reprises à travers le monde.
Cette manifestation culturelle et artistique compte également mettre à profit la présence de photographes algériens connus pour organiser des ateliers de formation et des conférences au profit des jeunes amateurs de Tlemcen. La direction du Carex prévoit également une sortie pour les participants, afin de leur permettre de découvrir la richesse patrimoniale de Tlemcen, notamment les sites archéologiques musulmans, très nombreux dans la capitale des zianides.

F. H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img