21.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024

Saison estivale à Béjaïa: La Protection civile recrute des surveillants de baignade

La Protection civile de la wilaya de Béjaïa compte recruter un nombre important de surveillants de baignade, afin de renforcer son dispositif de surveillance des plages et de secours des estivants au niveau d’au moins 34 plages à travers le littoral de la wilaya. Un concours de recrutement sur épreuves sera organisé le 15 mai prochain afin d’être fin prêt au début officiel de la saison estivale qui interviendra le 1er juin prochain. Les candidats à ces postes devraient subir des épreuves de natation et de sauvetage pour être acceptés. La date de dépôt des dossiers de participation au concours est d’ores et déjà ouverte et devrait être bouclée le 6 mai prochain, selon un avis émis très récémement. Les candidats devraient avoir 18 ans et plus, jouir d’une bonne moralité, une bonne condition physique, une bonne santé et ne devraient pas avoir de tatouages sur le corps. A ce propos, la Protection civile a ouvert 626 postes de surveillants de baignade pour le mois de juin, 906 pour le mois de juillet, 906 autres pour le mois d’août et enfin 376 pour le mois de septembre. Ces surveillants de baignade devraient, une fois recrutés, être répartis sur les plages surveillées de la wilaya de Béjaïa, d’est en ouest, et secourir les baigneurs voire leur donner en cas de nécessité des conseils afin d’éviter de prendre des risques les jours où les baignades seront interdites en cas de mer agitée. Pour rappel, la préparation de la saison estivale a débuté au mois de février dernier dans plusieurs communes du littoral de la wilaya. Une rencontre a été présidée par le wali la semaine dernière, à l’effet de coordonner les actions de préparation de la saison estivale et évaluer les opérations déjà entreprises. Une opération de nettoyage des plages de la commune de Melbou, dont «Tassif El-Marsa», a été entreprise hier par l’APC, la Direction du tourisme, la Direction de l’environnement et l’EPIC de Béjaïa, sur instruction du wali. Il s’agit de nettoyer les ordures charriées en grandes quantités par les crues du mois de février dernier.

H. Cherfa

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img