21.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Saison estivale 2022 Des villes côtières et intérieures prisées par les familles ouarglies

De nombreuses villes côtières et intérieures se transforment, au début de chaque saison estivale, en une destination touristique privilégiée pour plusieurs familles de Ouargla qui préfèrent passer leurs vacances d’été dans des conditions climatiques modérées, fuyant ainsi les températures élevées du Sud.
Si la plupart des habitants des régions du Sud font leurs bagages, en début d’été, en direction des plages, d’autres familles optent pour les Hauts-Plateaux où elles se contentent de louer des maisons à des prix leur permettant de séjourner plus longtemps, étant donné que la location des maisons dans les villes côtières revient beaucoup plus chère.
Les villes de Djelfa et les communes d’Aflou et de Berida au nord de Laghouat sont des destinations de prédilection pour de nombreux Ouarglis qui préfèrent y séjourner, parfois pour plus d’un mois, à des prix «acceptables», outre l’hospitalité des résidents qui tiennent à assurer un bon accueil et équiper les maisons.Pour les estivants véhiculés, ces villes constituent une charnière liant les villes du nord et celles du sud du pays, et ils pourront donc tenter d’autres circuits touristiques, découvrir des villes limitrophes et profiter des divers atouts qu’elles recèlent, aires de détente et de divertissement, paysages surprenants ou encore des coutumes et des traditions populaires organisées parfois délibérément en cette période de l’année.Si Halima préfère «passer ses vacances à Aflou», Hadj Mohamed Messaoudi (78 ans) affirme qu’il loue un appartement assez spacieux à Djelfa, depuis une vingtaine d’années en compagnie de ses enfants et petits-enfants, fuyant la chaleur intense et évitant d’éventuelles complications qui pourraient surgir des maladies chroniques dont il souffre.La destination que choisit le citoyen pour passer ses vacances d’été reste personnelle, et si certains préfèrent l’azur et la mer, d’autres sont plutôt attirés par les régions qui regorgent de paysages naturels et de monuments touristiques et historiques pour assouvir le besoin en repos psychologique. Les familles confortables financièrement privilégient la mer et les balades à la découverte des villes côtières du nord en cette saison estivale, à l’exemple de M. Boualem, père d’une famille de sept membres qui a fait le choix de Béjaïa pour passer ses vacances.
«En dépit du prix exorbitant du loyer en cette haute saison, je compte profiter pleinement de mes vacances, notamment après une année de travail», car il s’agit «d’«une opportunité pour se changer les idées et briser la routine», a-t-il dit.
«Oran est une ville exceptionnelle et magique par son ambiance particulière, en dépit du rush de visiteurs issus de différentes régions du pays», a estimé pour sa part Mme Saïda, une fonctionnaire qui a opté pour la capitale de l’Ouest algérien et ses belles plages comme destination.

Colonies de vacances et voyages organisés…. un éventail de choix pour profiter des vacances
Certaines familles ouarglies optent pour les voyages touristiques organisés par les agences de voyages vers les villes côtières, après une rupture de deux saisons en raison de la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).
Le choix de ces agences de voyages dépend souvent des facilités offertes en termes de transport, d’hébergement et d’activités de loisirs et de distraction, et essentiellement du budget familial, estime Ali, un père de famille qui dit avoir contacté une agence expérimentée au centre-ville de Ouargla.
A Ouargla, plusieurs associations ont lancé leurs programmes de voyages vers les villes côtières, offrant ainsi aux jeunes et aux familles l’opportunité de découvrir les principaux attraits touristiques de ces destinations.
En cette période de l’année, les parents à faibles revenus se contentent des colonies de vacances pour permettre à leurs enfants de profiter de la mer.

Aya H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img