21.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024

Saihi préside l’ouverture d’une journée d’étude: «La gestion des produits pharmaceutiques au sein des EPS» en débat

Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, a présidé, mardi à Alger, l’ouverture d’une journée d’étude sous le thème «La gestion des produits pharmaceutiques au sein des établissements publics de santé : modernisation de la gestion de la pharmacie hospitalière et contrôle du circuit des produits pharmaceutiques dans les établissements publics de santé».
Dans une allocution à cette occasion, M. Saihi a souligné l’importance de moderniser la gestion des établissements publics de santé et de numériser l’ensemble des services, dont la traçabilité des produits pharmaceutiques, dans le but de servir au mieux les intérêts du patient et d’assurer une prise en charge optimale de son état de santé. Le ministre a appelé, à cet égard, à la «mise en place d’une plateforme numérique interne au niveau de chaque établissement hospitalier public permettant à tous les services, y compris le service de pharmacie hospitalière, de travailler en coordination afin d’assurer une prise en charge optimale de l’état du patient».
Il a également insisté sur la nécessité de mettre en place des «cellules de veille» dans tous les hôpitaux afin de détecter d’éventuelles ruptures de stock de médicaments et de déployer tous les efforts nécessaires pour garantir la disponibilité des médicaments dont les patients ont besoin. Le ministre a rappelé, dans ce contexte, l’importance que revêt le service de pharmacie hospitalière dans chaque EPS, soulignant que «la modernisation de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) et l’adoption du bon de commande électronique ont permis de maîtriser les coûts et les stocks de médicaments, mais aussi d’éliminer le problème des médicaments périmés et de lutter contre le gaspillage». De leur côté, des responsables de plusieurs Etablissements publics hospitaliers (EPH) de différentes wilayas se sont félicités des «moyens numériques modernes mis à leur disposition, adoptés dans la gestion des services de la pharmacie hospitalière au sein de leurs établissements pour assurer une meilleure prise en charge des patients».
Dans ce cadre, le directeur général de la PCH, Samir Farhat, a précisé que cette dernière «assure l’approvisionnement en médicaments de 637 EPH, dont 16 hôpitaux universitaires, et détient 98 % du marché hospitalier national».
A noter que la rencontre a connu la présence des directeurs généraux d’établissements publics hospitaliers de plusieurs wilayas du pays, ainsi que des spécialistes du domaine pharmaceutique.

L. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img