8.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Saida Neghza, soulignant l’importance du partenariat entre l’Algérie et le Sénégal :   » Les défis actuels imposent des groupements économiques régionaux forts »

La présidente de la Confédération générale des entreprises algériennes et présidente de «Business Africa», Saïda Neghza se dit convaincue que cette première visite au Sénégal est la pierre importante dans le renforcement des échanges, et un impact positif sur la croissance économique des deux pays.

Poursuivant la mission d’affaires au Sénégal, la délégation forte dune centaine d’hommes d’affaires conduite par Saida Neghza, la Présidente de la Confédération générale des entreprises algériennes a tenu à Dakar un forum avec la présence des opérateurs économiques des deux pays qui ont affirmé leurs engagements en faveur d’une plus grande et large coopération économique, le forum s’est poursuivi par des B2B. Neghza s’est dit honoré de participer à ce forum, pour amorcer une nouvelle dynamique de partenariat et d’intégration économique intra-africaine. Les défis du monde actuels imposent des groupements économiques régionaux forts, permettant la résilience face à des situations de plus en plus instables, indique la présidente de Business Africa lors de son intervention au Forum. « Avec l’apparition du COVID 19, nous avons pu constater que chaque groupement voulait, avoir tous les lots des vaccins et moyens de protection disponibles, et l’Afrique et les populations Africaines ont été oubliées », fera-t-elle remarquer. Pour réaliser cet objectif, « Nous avons la ZLECAF, la volonté politique et beaucoup d’avantages en faveur d’une plus grande intégration, entre nos différentes économies », précise-t-elle. Néanmoins, la présidente de Businessafrica, reconnait que les échanges économiques intra-africains, soient aussi faibles. « Je suis convaincue que le Sénégal et l’Algérie, peuvent jouer le rôle de moteur et de fer de lance, dans cette intégration économique, au regard de leurs grands atouts, en terme de positions géostratégiques, de matières premières d’infrastructures de base, de ressources humaines qualifiées et, de dynamisme économique. Pour cela, il faut investir sur nos avantages et nos atouts, pour des projets de partenariats à fortes valeurs ajoutées, en matière de croissance économique, de création d’emplois et d’expérience, a souligné Neghza. En tous cas, l’Algérie pays pivot, compte augmenter ses échanges avec tous les pays Africains. Cette volonté, insufflée par notre Président de la République est accompagnée de mesures pratiques, notamment l’ouverture de liaisons aériennes et navales régulières, et l’adaptation de sa réglementation, à travers un code d’investissement plus souple, et encourageant les formes de partenariats mutuellement bénéfiques.

La délégation qui accompagne la présidente de la CGEA au Sénégal comprend des hommes d’affaires activant dans tous les secteurs d’activités économiques ; l’agriculture et l’agroalimentaire, le Bâtiment et les travaux publics, l’industrie dont l’électroménager et l’industrie pharmaceutique, l’énergie et l’économie verte, le tourisme et les services… Ils sont tous intéressés par le marché local et régional, et animés par le souhait de conclure des partenariats, et d’investir dans des projets gagnant-gagnant. Neghza émet le souhait de voir cette première rencontre aboutir à un partenariat efficace pour les deux pays. « Je souhaite que cette première visite constitue une pierre importante dans le renforcement de nos échanges, et un impact positif sur la croissance économique de nos deux pays », conclut t- elle. A noter que la journée d’hier et d’aujourd’hui sont ponctuées par des rencontres sectorielles avec les Ministres Sénégalais des départements de l’agriculture, du Commerce et celui des projets stratégiques.

 Louisa A.R

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img