26.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Saida Neghza (CGEA) signe une convention de partenariat avec Open Tunisia: «L’industrie de transformation, un atout pour sortir de la dépendance aux hydrocarbures» (Vidéo)

La Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA) a organisé, hier, une rencontre qui a réuni des hommes d’affaires algériens avec leurs homologues tunisiens, au cours de laquelle la possibilité d’établir des projets de partenariat a été évoquée.

Par Meriem Benchaouia

Les deux parties ont évoqué, à cette occasion, les opportunités d’affaires et de coopération entre les opérateurs économiques des deux pays. Selon Saida Neghza, cette rencontre se veut une occasion de booster les échanges bilatéraux multisectoriels entre les hommes d’affaires des deux pays, en adéquation avec la volonté exprimée par les gouvernements respectifs. «L’objectif de cet évènement est de renforcer les échanges commerciaux et trouver des opportunités de partenariats bilatéraux dans les différents secteurs économiques entre les deux pays». «Ce n’est pas normal que le volume des échanges économiques reste très faible malgré la bonne volonté des deux pays», a-t-elle déploré. «C’est le moment où jamais de concrétiser des investissements diversifiés et créateurs de richesse et d’emploi», a-t-elle estimé, relevant que la nouvelle orientation économique que propose le président de la République conforte cet objectif. A cet effet, la Confédération générale des entrepreneurs algériens (CGEA) et d’Open Tunisia a signé, à l’hôtel Sofitel d’Alger, une convention de partenariat pour la promotion de la coopération économique entre l’Algérie et la Tunisie. Ce dernier a été émargé par la présidente de la CGEA, Saida Neghza, et le président d’Open Tunisia, Chaara Redha. Selon Saida Neghza, l’accord vise le renforcement des opportunités d’investissement économique entre l’Algérie et la Tunisie ainsi que l’établissement de relations de travail directes entre les milieux d’affaires des deux pays. «Nous allons travailler à élargir ce partenariat à des secteurs stratégiques qui sont d’une importance capitale, tels que l’Agriculture, l’Industrie, le Tourisme, la Santé et les technologies nouvelles», a souligné la présidente du CGEA à l’issue de la signature du document. Mettant en avant l’expérience tunisienne en matière d’exportation, Saida Neghza a appelé tous les investisseurs à se tourner vers l’industrie de transformation qui constitue un atout pour sortir de la dépendance aux hydrocarbures. De son côté, Chaara Redha, président d’Open Tunisia a affirmé que la promotion des relations de coopération entre l’Algérie et la Tunisie pourrait concerner l’ensemble des secteurs d’activités à travers une démarche privilégiant les investissements. Il a exprimé lui aussi son souhait de voir ces investissements se concrétiser dans les meilleurs délais, notamment dans le domaine des TIC, les Energies renouvelables, le Tourisme et la Santé, mais aussi dans diverses filières industrielles, ainsi que dans l’Agriculture. «Nous comptons promouvoir les échanges économiques entre les deux pays et transformer la tendance vers la hausse. Il faut mettre la main dans la main pour essayer de changer les choses pour une meilleure coopération», a-t-il dit. Le président d’Open Tunisia a annoncé le déplacement d’une délégation d’hommes d’affaires algériens en Tunisie avant la fin de l’année, afin d’évaluer les résultats et prévoir d’autres actions.

M. B.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img