26.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Saida Neghza affiche son soutien aux entreprises voulant investir / Algérie-USA : grandes opportunités dans l’économie verte

La première édition du Forum algéro-américain sur l’économie verte s’est ouverte hier, à Alger. Les opportunités existant en matière de partenariat entre opérateurs des deux pays dans ce domaine, notamment la valorisation des déchets et des énergies renouvelables, ont été mises en avant. Des ministres, des représentants du patronat et autres responsables et experts ont exprimé leur grand intérêt pour ce créneau d’avenir. La ministre de l’Environnement, Samia Moualfi, intervenant à l’ouverture des travaux de ce forum organisé par le Conseil d’affaires algéro-américain, a appelé les opérateurs économiques des deux pays à intensifier le partenariat dans le domaine de l’économie verte et circulaire, dans toutes ses dimensions, afin de créer la richesse et préserver les ressources naturelles. La ministre a rappelé l’importance de l’économie verte et circulaire dans le renforcement du développement durable et la création d’emplois. Elle a ajouté que l’économie circulaire constitue un «axe principal» de la nouvelle vision économique du pays, tout en évoquant les efforts consentis par son département pour encourager et orienter les porteurs de projets à créer leurs entreprises dans le domaine de l’économie verte. Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Benattou Ziane, a affirmé, de son côté, que ce Forum constitue «une opportunité pour encourager les opérateurs algériens et américains à nouer des partenariats bénéfiques dans le domaine de l’économie circulaire, notamment dans la valorisation des déchets». Ce Forum, a-t-il affirmé, constitue «une occasion pour les participants algériens de profiter des échanges avec leurs partenaires potentiels américains pour tirer profit de leur expertise dans le domaine de l’économie circulaire et verte».
Pour sa part, le Coordinateur des Nations unies en Algérie, Alejandro Alvarez, a indiqué que la transformation des modèles économiques «est une priorité» pour se diriger vers l’économie verte et circulaire, appelant à renforcer le partenariat avec les opérateurs algériens et américains dans le domaine des énergies renouvelables et de l’économie verte. L’orateur a également mis en avant l’importance de la question environnementale dans le développement durable, d’où la nécessité d’intensifier les investissements dans le domaine de l’économie verte. Dans son intervention à ce Forum, l’ambassadrice des Etats-Unis en Algérie, Elizabeth Moore Aubin, a souligné l’importance de ce Forum qui vise l’échange d’expériences et de savoir-faire entre les opérateurs des deux pays activant dans le domaine de l’économie verte.
De son côté, le président du Conseil d’affaires algéro-américain, Smail Chikhoune, a affirmé que l’objectif recherché à travers cette rencontre est d’encourager la création de start-up dans le tri et la valorisation des déchets, insistant sur l’importance
d’échange d’expertise entre les opérateurs des deux pays dans le domaine de l’économie verte et circulaire. Présents à cette rencontre, des présidents d’organisations patronales ont souligné la nécessité de soutenir ce genre de projets. Ainsi, la présidente de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), Saida Neghza, a salué la tenue de cette rencontre, soulignant l’engagement de la CGEA à soutenir les entreprises voulant investir dans le domaine du recyclage qui offre d’«énormes opportunités d’investissements rentables».
Pour sa part, le président du Conseil de renouveau économique algérien (CREA), Kamel Moula, a évoqué «la transition énergétique et l’économie verte, qui exigent, selon lui, «la mobilisation de tous et l’implication des PME et des start-up dans ces domaines créateurs de richesse et d’emploi».
Faut-il préciser que le 1er Forum algéro-américain sur l’économie verte, qui se poursuivra jusqu’au 24 mars courant, a vu la participation d’experts, d’entreprises et d’opérateurs économiques des deux pays qui débattront trois principaux axes environnementaux : le recyclage des déchets, les énergies renouvelables, l’infrastructure résiliente et l’agriculture écologique.
Massi Salami

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img