23.9 C
Alger
dimanche 25 septembre 2022

Sahara occidental/UA: Le président sahraoui informe les dirigeants africains des effets de la violation marocaine du cessez-le-feu

«Les forces marocaines ont ciblé des civils sahraouis sans défense et des civils de pays voisins par des armes développées, ce qui fait penser à une politique d’extermination systémique et les territoires sahraouis sous occupation marocaine ont vu une recrudescence des violations des droits de l’homme, en témoignent les sévices infligés à la citoyenne sahraouie Sultana Khaya et à sa famille, sans omettre le pillage des richesses naturelles sahraouies».

Par Moncef G.

Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali a informé les dirigeants africains des développements successifs et dangereux enregistrés au Sahara occidental après le 13 novembre 2020, date de violation de l’accord de cessez-le feu par le régime du Makhzen. Intervenant au débat du rapport du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA soumis au 35ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, M. Ghali a souligné que «la République sahraouie souhaite exprimer sa vive préoccupation vis-à-vis des développements successifs et dangereux enregistrés au Sahara occidental après le 13 novembre 2020, date de la violation de l’accord de cessez-le-feu par le Royaume du Maroc et l’occupation militaire illégale de plusieurs parties du territoire de la République sahraouie», a indiqué samedi l’Agence de presse sahraouie (SPS). «Les forces marocaines ont ciblé des civils sahraouis sans défense et des civils de pays voisins par des armes développées, ce qui fait penser à une politique d’extermination systémique et les territoires sahraouis sous occupation marocaine ont vu une recrudescence des violations des droits de l’Homme, en témoignent les sévices infligés à la citoyenne sahraouie Sultana Khaya et à sa famille, sans omettre le pillage des richesses naturelles sahraouies». «Le statut juridique du Sahara occidental est de jour en jour plus clair et s’est renforcé davantage par la décision de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) en septembre 2021 portant annulation des accord conclus par la commission européenne avec le Royaume du Maroc relatifs au Sahara occidental, jugés illégaux en ce sens que le Maroc et le Sahara occidental sont deux territoires «distincts» et «séparés», a-t-il ajouté. Les travaux du 35e sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA ont débuté, samedi, avec au programme plusieurs questions liées à la paix et à la sécurité dans le continent, aux retombées de la pandémie (Covid-19), à la migration, à la pauvreté et à l’intégration économique. La question de l’octroi à l’entité sioniste du statut d’observateur à l’UA sera également débattue lors de cette 35ème session ordinaire.

Brahim Ghali : « l’UA ne pourra pas préserver son unité sans plein respect de son Acte constitutif»
Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali a affirmé que l’Union africaine (UA) ne pourrait préserver son unité et cohérence que par le plein respect de l’Acte constitutif de l’organisation. S’exprimant lors du débat autour du rapport du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA soumis au 35ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernements de l’UA, M. Ghali a réaffirmé que l’organisation continentale «ne pourra préserver son unité et sa cohérence et aller de l’avant dans son projet au profit des peuples africains que par le plein respect de l’Acte constitutif de l’UA, notamment les articles 3 et 4, mais également la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples», a rapporté l’Agence de presse sahraouie (SPS). Le Président sahraoui a réaffirmé la pleine disponibilité de la RASD à œuvrer avec le CPS et l’UA en général pour parvenir à une solution juste et définitive conformément aux résolutions de l’UA en général et celles du CPS en particulier. Il a rappelé que le CPS avait exprimé clairement sa préoccupation quant au dossier des droits de l’homme au Sahara occidental occupé et le pillage illégal par le Maroc des richesses naturelles des Sahraouis. Les travaux du 35ème Sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA), axée sur le «renforcement de la résilience en nutrition sur le continent africain : accélérer le développement du capital humain, social et économique», ont débuté, samedi à Addis Abeba.

M. G.

Article récent

Le 25 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img