17.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Riyad Mahrez : «Gagner la Coupe du monde avec l’Algérie serait bien plus qu’un rêve»

Titré pour la troisième fois de sa carrière en Premier League et finaliste de la Ligue des Champions, Riyad Mahrez s’est longuement confié à nos confrères de beINSPORTS France sur ses ambitions futures et son statut avec les Verts.
Joueur désormais majeur du dispositif Citizen, Riyad Mahrez continue d’imposer sa marque en Angleterre après avoir conquis son troisième titre de champion en sept saisons jouées en Premier League. Auteur de neuf buts et six passes décisives en championnat cette saison, l’ancien joueur des Foxes a su convaincre, au fil des trois saisons passées à City, les supporters mancuniens et son entraîneur Pep Guardiola.
Interrogé sur le rôle du technicien catalan dans sa progression personnelle, le numéro 26 des Sky Blues a tenu à rendre hommage à celui qu’il l’a fait venir à Manchester l’été 2018 : «Pep (Guardiola) est un super coach qui te fait beaucoup progresser tactiquement, mais aussi progresser dans ta manière de voir le jeu et comprendre le football. Il a une influence sur le club donc forcément son travail a permis de faire progresser tout le monde au sein de l’équipe».
Conscient de marquer l’Histoire de Manchester City en cas de victoire samedi prochain en finale de C1, l’ailier âgé de 30 ans conserve la même ambition de toujours se challenger pour continuer à remporter le maximum de titres sans s’interdire aucune limite. Quand on lui demande s’il a encore des rêves à réaliser après de tels accomplissements en carrière, la réponse du capitaine des Verts se veut sans équivoque : «Chaque année, on a envie de gagner tout ce qu’il y a à gagner, de faire partie des meilleurs joueurs du monde et d’avoir les meilleures statistiques possibles. C’est ce qui fait que l’on a toujours des rêves à accomplir».

«Djamel et Pep sont les deux entraîneurs qui ont su me faire progresser»
Ambitieux, le premier lauréat africain de l’Histoire du trophée de Joueur PFA de l’année l’est aussi avec sa sélection. Quand on lui parle de la Coupe du monde, il formule un vœu de la remporter avec El-Khadra pour ce qui serait bien «plus qu’un rêve» à ses yeux. Une ambition et un discours qui vont en résonance avec celui du sélectionneur Djamel Belmadi, rappelant en janvier 2020 sur le plateau de Canal Plus Sport Afrique, la nécessité de «tout donner pour croire en l’impossible».
Quand on évoque ainsi sa relation avec le sélectionneur, le capitaine des Verts n’hésite pas à dresser un portrait élogieux de celui qui a su lui faire confiance en lui donnant plus de responsabilités sur et en dehors du terrain à son arrivée à la tête de l’EN, en août 2018. Un leader et un coach aux grandes qualités, qu’il place avec Guardiola comme ceux qui ont su l’aider à prendre une nouvelle envergure en tant que joueur : «Djamel, c’est un super coach mais aussi un manager qui sait te parler comme il le faut. Il sait comment te parler, te motiver et il a ce truc là de leader depuis qu’il est joueur. Avec Pep, ce sont les deux entraîneurs qui ont su me faire progresser».
Si l’objectif de maintenir la série d’invincibilité le plus longtemps possible avec les Verts reste dans l’esprit de Mahrez et ses coéquipiers, il tient à pousser la réflexion à ce sujet au-delà du record de 35 matchs sans défaite détenu par le Brésil et l’Espagne. Ainsi, le natif de Sarcelles expose clairement ses ambitions avec les Verts lors des prochaines compétitions majeures qui les attendent jusqu’en novembre 2022 : «On ne peut pas se contenter d’une Coupe d’Afrique ou de vingt matchs sans défaite. On veut aller chercher cette qualification à la Coupe du monde. On veut essayer de faire quelque chose lors de la prochaine Coupe d’Afrique. Cette génération, ce coach, cette organisation, méritent ça et on va tout donner pour réussir».

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img