28.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Risque de dégradation de la situation sanitaire : La vaccination des 12 à 17 ans se décidera ce jeudi

«Le Comité scientifique compte étudier, cette semaine, la décision d’élargir la vaccination aux jeunes de 12 à 17 ans pour endiguer la propagation du coronavirus dans le pays», a indiqué, hier, le Professeur Riad Mahyaoui.

Par Thinhinane Khouchi

Alertant sur le risque de dégradation de la situation sanitaire dans les prochains jours, l’augmentation des cas de contamination durant ces derniers jours et l’apparition du premier cas du variant Omicron en Algérie, le Professeur Riad Mahyaoui a indiqué sur les ondes de la Radio nationale que «le risque est réel, nous devons donc être plus vigilants quant à la propagation du coronavirus dans le pays». S’exprimant lors de l’émission «L’invité de la rédaction», le Pr Mahyaoui a déploré le «laisser-aller» constaté dans la société. «Tout le monde doit être vigilant et prendre au sérieux le risque de contamination par ce virus qui a fait des milliers de morts dans le monde». Il a également appelé les citoyens qui se sont fait vacciner à inciter les autres à faire de même. Il a expliqué, à ce propos, qu’«actuellement, on est en période de grippe saisonnière et les gens ne le déclarent pas. Ils viennent travailler avec des éternuements et des écoulements nasaux mais personne ne se soucie de tout ça». En outre, le membre de la Commission scientifique a alerté sur la propagation inquiétante du variant Omicron dans le monde qui, en quelques semaines seulement, «a affecté plus de 60 pays, dont certains d’entre eux recensent jusqu’à 100 000 cas par jour». «Ce n’est pas un jeu, l’Angleterre prévoit 6 000 morts au mois de janvier», a-t-il insisté. En plus d’un suivi «plus pointilleux de la situation», le Comité scientifique compte étudier, cette semaine, la décision d’élargir la vaccination aux jeunes de 12 à 17 ans pour endiguer la propagation du coronavirus dans le pays. «On se réunit jeudi prochain avec les experts qui ont fait une lecture de la situation à l’échelle internationale et je pense qu’on pourrait éventuellement aller vers la vaccination des 12 à 17ans», a fait savoir le Pr Mahyaoui qui a insisté sur la nécessité de respecter les mesures barrières et les gestes préventifs. Pour rappel, le Professeur Ryad Mahyaoui avait récemment indiqué qu’il n’y a aucune relation entre le vaccin anti-Covid et la stérilité, déclarant : «On a remarqué qu’il y avait une réticence à prendre le vaccin, en particulier chez les femmes, en raison des rumeurs circulant sur le vaccin causant la stérilité». Il a ajouté : «Il n’y a aucune preuve scientifique à ce sujet et ce ne sont que des rumeurs, car des milliards de doses ont été distribuées à travers le monde et recommandées par l’Organisation mondiale de la santé, qui ne peut autoriser les vaccins nocifs pour l’homme».
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img